Les 28 pays membres de l'UE ne trouvent pas d'accord — Glyphosate

10 Novembre, 2017, 00:19 | Auteur: Jonathan Ford
  • Nouveau round pour le glyphosate

Et cinq pays, dont l'Allemagne, se sont abstenus. Si une fois encore aucune majorité ne se dégage - dans un sens ou dans l'autre - la décision reviendra entre les mains de la Commission qui clame depuis le début des discussions qu'elle ne donnera pas son feu vert à cette autorisation sans majorité claire.

La nouvelle proposition de la Commission européenne sur le renouvellement pour cinq ans du glyphosate n'a pas réuni de majorité.

Les Etats membres n'arrivent toujours pas à se mettre d'accord sur le renouvellement, ou non, du glyphosate. Mais pour être validée, sa proposition doit recueillir le soutien de 16 des 28 Etats membres, représentant au moins 65% de la population de l'Union européenne.

"Pour la ministre luxembourgeoise Carole Dieschbourg, c'est " un bon résultat pour notre santé et l'environnement ".

"La France, poids lourd démographique de l'UE dont l'importance compte dans les votes à majorité qualifiée, avait annoncé mercredi sa volonté de voter contre". Mais le sujet divise au sein même du gouvernement: Si Nicolas Hulot a défendu une sortie du glyphosate d'ici trois ans, le ministre de l'Agriculture Stéphane Travert s'était prononcé pour une reconduction pour cinq à sept ans, et Matignon avait évoqué fin octobre un maximum de quatre ans. La dernière évaluation du CIRC, Centre international de recherche sur le cancer qui dépend de l'OMS (Organisation mondiale de la santé) avait classé en mars 2015 le glyphosate comme "probablement cancérogène pour l'homme".

"La France, ce matin, j'en suis fier, a maintenu sa position sur trois ans". Les adversaires du glyphosate estiment eux que le principe de précaution devrait prévaloir. C'est d'ailleurs pour ce motif qu'aux Etats-Unis, plusieurs centaines de personnes ont porté plainte contre Monsanto dans une action collective. La substance active, herbicide le plus utilisé dans l'UE, est plébiscitée par les cultivateurs pour son efficacité et son faible coût.

"Ni les émotions, ni la politique ne devraient régir des décisions aussi importantes", a regretté le secrétaire-général du syndicat Pekka Pesonen.

Recommande: