Macron va réduire les attributions de la Légion d'Honneur

03 Novembre, 2017, 01:08 | Auteur: Lynn Cook
  • INFOGRAPHIE- La légion d'honneur en chiffres

Au Figaro, l'entourage du chef de l'État a confié que son but était de "revaloriser" la Légion d'honneur, en la rendant moins automatique, et en la recentrant sur le critère du "mérite".

Si l'on n'a pas la légion d'honneur avant 50 ans c'est que l'on a raté sa vie, le signe que l'honneur ne vaut plus rien, puisqu'il y a un temps où l'on pouvait opérer un trafic de légion d'honneur, puisqu'il y a exactement 130 ans, le 2 décembre 1887, le président Jules Grévy démissionnait à la suite d'un scandale politico-financier de trafic de décoration.

Retrouvez cet article sur LeParisien.frMacron veut réduire le nombre de décorés de la Légion d'honneurCatalogne: huit membres du gouvernement destitué placés en détention provisoireManuel Valls, la sortie du purgatoire?

Dès 2018, les futures promotions seront de plus rajeunies, pour qu'elles "ressemblent à ce qu'est la France". La plus haute et plus ancienne distinction de la République, instaurée par Napoléon Bonaparte en 1802, doit connaître des modifications dans ses régles d'attribution.

"On n'a pas la Légion d'honneur à l'usure" ou "par copinage", a-t-il résumé, dans une allusion au nombre de plus en plus grand de personnes décorées, parfois de manière automatique après un certain nombre d'années dans l'armée ou la diplomatie par exemple.

Dès ses premières nominations le 14 juillet, jour de la fête nationale française, le président Macron n'avait ainsi accordé que 101 Légions d'honneur, contre 500 à 600 habituellement. C'est le souhait d'Emmanuel Macron. Une volonté d'Emmanuel Macron, qui entend redonner du cachet à ce titre qui récompense les individus ayant rendu des "mérites éminents" à la nation.

A l'avenir, chaque citoyen devrait pouvoir proposer un nom de personne à décorer.

Recommande: