Facebook : près de 5 Mds $ de bénéfice au 3ème trimestre

03 Novembre, 2017, 01:09 | Auteur: Aubrey Nash
  • Mark Zuckerberg a fondé Facebook en 2004

La barre symbolique des 2 milliards avait été franchie lors du trimestre précédent, le 30 juin 2017. Elles ont ainsi représenté 88% du total des revenus publicitaires, contre 84% à la même période de l'an dernier.

Facebook a publié un bénéfice net en hausse de 79% au 3 trimestre, à 4,7 milliards de dollars, pour un chiffre d'affaires de 10,3 milliards (+47%). Les résultats ont été supérieurs aux attentes des analystes, notamment en dépit de dépenses qui ont augmenté (5,206 milliards de dollars; +34 % sur un an).

Cette dernière ajoute que " plus de 70% des publicités durant jusqu'à 15 secondes ont été vues jusqu'à leur terme, la plupart avec le son " comme le rapporte l'agence Reuters.

Qu'il est loin, le temps où le réseau social patinait en Bourse.

D'autant que le nombre d'utilisateurs actifs ne cesse d'augmenter avec maintenant 2,07 milliards d'individus présents sur la plateforme. Une grande partie du succès commercial remporté par Facebook auprès des annonceurs tient à une offre variée en prix et en formats, adaptée à tous les profils d'entreprises (particulièrement les PME) pour qui les médias sociaux sont devenus un vecteur stratégique de communication, pour interagir avec une audience ciblée. En Europe, on compte 364 millions d'utilisateurs actifs mensuels (+6,4%) et 274 millions d'utilisateurs actifs quotidiens (+7%).

WhatsApp, Instagram, Facebook Marketplace... Coutumier des résultats spectaculaires, le bébé de Mark Zuckerberg n'a pas dérogé à la règle pour ce troisième trimestre de l'exercice 2017. The most important thing I discussed was the work we're... Ce nombre très conséquent s'explique par l'attractivité constituée par les 2 milliards d'utilisateurs actifs mensuels et le 1,37 milliard d'usagers qui se connectent au moins une fois par jour à Facebook. Concernant Messenger, " plus de 20 millions d'entreprises " utilise la messagerie de Facebook pour communiquer avec leurs clients et le réseau social ne compte pas s'arrêter là.

À tort ou à raison, Facebook subit depuis plusieurs mois de vives critiques pour avoir laissé se diffuser des fake news (fausses nouvelles) sur son réseau social et est souvent considéré comme le principal responsable de l'élection du président américain Donald Trump.

Recommande: