Une écrivaine accuse Dustin Hoffman de l'avoir harcelée sexuellement

02 Novembre, 2017, 00:22 | Auteur: Sue Barrett
  • Dustin Hoffman lui aussi accusé de harcèlement sexuel

Après Harvey Weinstein, Ben Affleck, ou encore Kevin Spacey, c'est maintenant Dustin Hoffman qui est accusé de harcèlement sexuel cette semaine.

Le nom de Dustin Hoffman vient s'ajouter à la longue liste des producteurs et acteurs à Hollywood accusés de harcèlement sexuel. L'acteur lui aurait demandé un massage de pieds, lui aurait mis la main aux fesses et n'aurait cessé de lui faire des allusions osées durant le tournage.

L'engrenage commence alors. "Il m'a attrapé les fesses, il parlait de sexe devant moi ou en s'adressant directement à moi", relate-t-elle dans un article explosif paru sur The Hollywood Reporter.

"Un matin, je suis allée dans sa loge pour prendre la commande de son petit déjeuner". Il m'a regardée en souriant et en prenant son temps. Puis, il m'a dit: "un œuf dur et un clitoris mou". Son entourage a éclaté de rire. "J'étais sans voix, je suis partie aux toilettes et j'ai pleuré", poursuit-elle.

Anna Graham Hunter raconte qu'au départ, elle appréciait les petites attentions, alors inoffensives, de Dustin Hoffman.

Face à cette accusation, The Hollywood Reporter a tenu à interroger Dustin Hoffman sur toute cette affaire. À l'époque, la jeune femme note tout dans des lettres qu'elle fait parvenir à sa sœur. "Récemment, j'ai tout relu pour la première fois depuis longtemps", raconte-t-elle. "C'était un prédateur, j'étais une enfant et c'était du harcèlement sexuel", conclut Anna Graham Hunter.

Mais au-delà du comportement déplacé de l'acteur, Anna Hunter évoque également la difficulté à faire part de son malaise dans le milieu du cinéma. Et rapidement, l'acteur américain a tenu à présenter ses excuses: "J'ai le plus grand respect pour les femmes et je suis profondément désolé que ce que j'ai pu faire ait pu la mettre dans une situation inconfortable, fait savoir le comédien américain. Je suis désolé, cela ne reflète pas la personne que je suis", s'est-il défendu.

Recommande: