Quand l'élection de Miss Pérou dénonce les violences faites aux femmes

02 Novembre, 2017, 00:49 | Auteur: Sue Barrett
  • MI CANAL PERU

Au lieu de confier leurs mensurations, les candidates de Miss Pérou 2018 ont en effet choisi de clamer les chiffres des violences dont sont victimes les femmes dans leur pays.

"Mon nom est Almendra Marroquín, mes mensurations sont: plus de 25% des fillettes et des adolescents sont maltraitées dans leurs écoles". Chaque candidate a égrené les chiffres concernant les femmes victimes de violences dans le pays.

Une introduction importante, qui s'éloigne des discours des concours de beauté d'ordinaire plutôt classiques. Car voici la suite des présentations de la candidate de Lima: "Mes mensurations sont: 2202 cas de féminicides signalés au cours des neuf dernières années dans mon pays", déroule Camila Canicoba, l'air affirmé. " Mon nom est Luciana Fernández, je représente la ville de Huánuco, mes mensurations sont: 13 000 jeunes filles mineures sont victimes d'abus sexuels chaque année dans mon pays ".

Romina Lozano, de la province de Callao, qui a remporté l'élection, a quant à elle dénoncé les " 3 114 cas de femmes victimes de trafics humains depuis 2014 ".

Pour l'ancienne miss Pérou 1987, Jessica Newton, responsable de l'organisation de l'événement, qui est à l'origine de cette initiative: "La reine de beauté nationale doit être l'ambassadrice des femmes qui se tiennent debout, de toutes celles qui n'ont pas de voix ". En ajoutant que les femmes étaient libres de s'habiller comme elles le souhaitaient sans devoir subir des agressions, et qu'elles devaient être traitées avec respect: " Les femmes peuvent sortir nues si elles le veulent.

Recommande: