Edouard Philippe et Gérald Darmanin exclus — Les Républicains

01 Novembre, 2017, 00:22 | Auteur: Lynn Cook
  • Patrick KOVARIK  AFP Le Premier ministre Edouard Philippe le 25 octobre 2017 à l'Elysée

Le 24 octobre, Les Républicains avaient failli mettre fin à la situation particulière des membres du parti Macron-compatibles voire entrés au gouvernement, comme Edouard Philippe, nommé Premier ministre par Emmanuel Macron, ou Gérald Darmanin, nommé ministre du Budget. Selon des sources concordantes citées par l'AFP, il a été exclu du parti avec quatre autres responsables politiques en raison de leur proximité avec la majorité.

De gauche à droite, Gérald Darmanin, Thierry Solère, Édouard Philippe, Franck Riester et Sébastien Lecornu ont été exclus officiellement des Républicains, mardi 31 octobre 2017.

La semaine dernière, le bureau politique des Républicains n'avait pas pu entériner le vote faute de quorum, provoquant une mini tempête dans le parti et beaucoup de grincements de dents.

Parmi les reproches des Républicains aux pro-Macron, "leur ralliement individuel à la majorité présidentielle", à certains d'entre eux, d'avoir "soutenu des candidats contre les candidats" LR aux législatives, ou, à l'instar de M. Darmanin, de s'être présenté sur des listes La République en Marche aux sénatoriales.

"Les Républicains préfèrent les exclusions". Christian Estrosi en premier, n'a pas hésité à exprimer son désaccord sur son compte Twitter.

Les désormais ex-LR n'excluent pas de former des recours: "j'ai pas envie de me faire virer comme un malpropre", avait indiqué mardi matin Sébastien Lecornu, qui estime que "sur le terrain juridique, (Les Républicains) n'ont pas d'argument".

Mais c'est surtout l'idée d'un nouveau mouvement politique qui s'est imposée chez les LR pro-Macron. Ces derniers ont lancé le groupe des Constructifs à l'Assemblée nationale.

La nouvelle formation, décrite comme "progressiste, européenne et humaniste" devra enfin trancher une épineuse question: se trouver un nom.

Recommande: