Teodorin Obiang condamné à 3 ans — BMA

28 Octobre, 2017, 01:09 | Auteur: Lynn Cook
  • Teodorin Obiang

Teodorin Obiang, fils du Président Obiang et vice Président de la Guinée équatoriale a été condamné par les juges français à trois ans de prison et 30 millions d'euros d'amende avec sursis dans l'affaire dite de bien mal-acquis, à-t-on appris. De même, l'amende de 30 millions d'euros ne leur bénéficiera pas. En effet, ces dernières années, des enquêtes ont été lancées pour faire la lumière sur les conditions dans lesquels le patrimoine des familles des dirigeants de certains dirigeants africains ont été bâtis en France.

Il s'agit de la première condamnation dans ce dossier des " biens mal acquis ".

Le tribunal a également ordonné la confiscation de l'ensemble des biens saisis, dont un somptueux hôtel particulier avenue Foch à Paris, comme requis par le parquet.

L'enquête ouverte avait mis au jour le patrimoine considérable de Teodorin Obiang: objets d'art, voitures de luxe et de sport, et un hôtel particulier de l'avenue Foch: 101 pièces, hammam et discothèque, marbre et robinets recouverts d'or. Teodorin est, rappelons-le, le fils du président Tedoro Obiang Nguema, ancien ministre de l'Agriculture et des forêts promu vice-président par son père. Elle estimait que pour le blanchiment, la justice française devait juger si l'argent qui a servi à financer tous ses achats a une origine licite ou non, ce qui revient à "conférer à la France une compétence universelle".

Face aux parties civiles - la Cored et Transparency International, représentées par Me Francis Spitzer et Me William Bourdon -, la défense du vice-président équato-guinéen avait dénoncé un "procès politique " et essayé de mettre avant l'immunité diplomatique de son client. La confiscation de ses biens devra donc attendre l'issue de cette procédure, en décembre par la Haye (Pays-Bas).

La justice suisse s'intéresse également de près à Teodorin Obiang.

Recommande: