Des patients lancent une action collective contre le laboratoire Merck — Levothyrox

26 Octobre, 2017, 00:51 | Auteur: Jonathan Ford
  • 3500 patients ont rejoint l’action collective contre le Lévothyrox. AFP

Dans un premier temps, 108 assignations vont être déposées contre le laboratoire Merck qui commercialise la nouvelle formule de ce médicament largement prescrit en France en cas d'hypothyroïdie.

L'idée de cette action collective, lancée en septembre via la plateforme MySmartCab, "c'est de regrouper un maximum de plaintes et d'engager une procédure au civil pour aller plus vite". Une première audience est prévue le 19 décembre à Lyon.

Des milliers de plaignants réunis "dans la plus grande action collective". Et tous les jours, le facteur apporte une trentaine de dossiers complets (pièce d'identité, cahier de doléances et documents médicaux) qui sont vérifiés par des avocats. De notre côté, il nous faut aussi le temps de vérifier individuellement les milliers de demandes que nous avons déjà reçues en moins d'une mois. Or, celle-ci a entrainé chez certains malades de lourds effets secondaires, comme des crampes, des vertiges, des maux de tête, la perte de cheveux ou encore une fatigue intense.

L'assignation a donc pour vocation de démontrer judiciairement la responsabilité des laboratoires MERCK en raison d'un défaut d'information des patients sur les conséquences scientifiquement prévisibles de la substitution d'une nouvelle formule du LEVOTHYROX® à son ancienne formule. "Soit 5.000 euros de préjudice résultant du défaut d'information et 5.000 euros provenant du préjudice d'angoisse".

Maître Christophe Lèguevaques, avocat toulousain représentant des victimes du nouveau Levothyrox, a annoncé qu'il allait saisir le tribunal de Lyon, aujourd'hui, 25 octobre 2017.

Recommande: