Vous aimez les champignons ? Attention, forte hausse des intoxications graves

24 Octobre, 2017, 00:40 | Auteur: Jonathan Ford
  • France 3 Occitanie

Champignons: forte hausse des intoxications graves.

C'est pourquoi, face à ces cas qui se renouvellent et perdurent chaque année, ces deux autorités de santé recommandent en premier lieu de ne ramasser que les champignons déjà parfaitement connus: certains champignons vénéneux hautement toxiques ressemblent beaucoup aux espèces comestibles.

Il faut savoir que 94 % des intoxications sont provoquées par des champignons cueillis par des particuliers.

Depuis le début de la surveillance, début juillet, 32 cas graves d'intoxication par des champignons ont déjà été rapportés aux centres antipoison sur 1 179 cas signalés, alors que la moyenne annuelle observée est d'une vingtaine de cas graves.

Sur les 32 cas, 20 correspondent à un " syndrome phalloïdien", caractérisé par des signes digestifs qui peut être à l'origine d'une atteinte hépatique mortelle en l'absence de traitement. "Parmi ces 20 cas, deux ont nécessité une greffe hépatique et un troisième cas est décédé", est-il rapporté.

La direction Générale de la santé, les centres antipoison, la DGS (direction générale de la santé), l'ANSES (agence nationale de sécurité sanitaire alimentaire) ont transmis un communiqué pour mettre en garde les consommateurs de champignons.

En priorité, et en cas de doute, il est indispensable de faire identifier sa récolte par un spécialiste (pharmaciens, mycologues des associations ou sociétés savantes de mycologie3) avant toute consommation; certaines intoxications pouvant s'avérer mortelles.

Pensez aussi à prendre en photo vos champignons récoltés avant cuisson. Une personne est même décédée à la suite de cette consommation. En cas d'intoxication, il sera plus simple au centre antipoison d'identifier la cause de l'empoisonnement avec une photo. Et enfin, de ne jamais proposer de champignons cueillis à de jeunes enfants.

Recommande: