Le scandale frappe aussi Airbus, Renault et PSA — Affaire Kobe Steel

14 Octobre, 2017, 00:57 | Auteur: Aubrey Nash
  • Kobe Steel / Nouveau Scandal dans le monde de l'automobile

A ses côtés, le PDG de Kobe Steel, Hiroya Kawasaki, a rappelé que le groupe n'avait pas détecté de risques de sûreté jusqu'à présent. Une nouvelle affaire qui contribue à miner la confiance dans les industriels nippons.

Quatre entreprises françaises, Airbus, Renault, PSA et Valeo, seraient concernées par les falsifications de certificats de conformité délivrés à ses clients par le sidérurgiste japonais Kobe Steel, ont rapporté plusieurs médias français ce vendredi.

Kobe Steel a admis mercredi la possibilité d'une falsification des données sur ses produits à base de poudre de fer et a précisé qu'il avait ouvert une enquête en interne à la suite des révélations de la presse. Les principaux clients escroqués sont: Toyota, Nissan, Honda, Mitsubishi Motors, Subaru et Mazda. L'enquête menée par Kobe Steel a pour le moment révélé que les spécifications techniques ont été maquillées pour environ 19.300 tonnes de produits en aluminium, 2.200 tonnes de produits en cuivre et 19.400 unités en aluminium moulé et forgé qui ont été expédiées aux clients entre septembre 2016 et août 2017.

Les marchandises dont les caractéristiques ont été trafiquées ont été livrées à quelque 200 entreprises.

"Ce n'est pas notre fournisseur", a dit un porte-parole du constructeur automobile.

Recommande: