Le parquet classe l'affaire sans suite — Richard Ferrand

14 Octobre, 2017, 00:35 | Auteur: Sue Barrett
  • Richard Ferrand en conférence de presse le 8 mai

L'avocat du chef de file des députés La République en marche (LREM) envisage son retour au gouvernement.

L'élu du Finistère a dans la foulée envoyé un communiqué titré " Mon innocence confirmée", dans lequel il plaide pour que l'affaire " interroge tous les auteurs de jugements à l'emporte-pièce qui ne mesurent pas les dégâts humains qu'ils créent ".

Le parquet de Brest avait confié le 1er juin une enquête préliminaire à la direction interrégionale de police judiciaire de Rennes, pour "vérifier l'existence ou non d'une infraction pénale en matière d'atteinte aux biens, de manquement au devoir de probité ou aux règles spécifiques du code de la mutualité".

La coquette somme s'élève à 55 000 euros. Une plainte pour abus de confiance avait été déposée par l'association anticorruption Anticor. Le parti Les Républicains avait pour sa part saisi le procureur de la République et le procureur national financier. Concernant la société immobilière SACA, les investigations ont confirmé que le montant du loyer, ainsi que celui des investissements, ne dépassaient pas le prix du marché.

Le magistrat a estimé que certaines infractions (abus de confiance et escroquerie) " ne sont pas constituées, faute de préjudice avéré", et qu'un éventuel délit de prise illégal d'intérêt était prescrit. "La justice a tranché et a dit que j'étais un homme honnête et innocent de toute infraction", s'est-il réjoui.

Recommande: