La loi sur l'énergie propre d'Obama va être abrogée

11 Octobre, 2017, 01:12 | Auteur: Lynn Cook
  • Scott Pruitt ministre américain de l'Environnement lors d'un congrès à New York le 19 septembre 2017

Lors de sa prise de pouvoir, le président Trump, climato-sceptique affiché, avait déjà annoncé vouloir revenir sur la politique environnementale menée par son prédécesseur et visant à lutter contre le réchauffement climatique.

Qu'est-ce que le Clean Power Plan? Cet accord avait été signé en décembre 2015 par 195 pays, dont les États-Unis de Barack Obama, pour limiter la hausse de la température mondiale.

S'il entrait en vigueur, il se traduirait par la fermeture des centrales au charbon les plus anciennes et les plus polluantes. Il est cependant bloqué par la justice, qui avait été saisie par une trentaine d'Etats, majoritairement républicains.

" Voilà le message du président: la guerre contre le charbon est terminée", a déclaré lundi M. Pruitt, un climatosceptique assumé qui a souvent combattu les lois environnementales quand il était procureur général de l'Oklahoma.

Les pouvoirs de régulation ne devraient jamais être utilisés par les instances de régulation pour désigner des vainqueurs et des perdants.

Ce plan, a-t-il affirmé, " était fait pour désigner les vainqueurs et les perdants [.] La précédente administration utilisait tout son pouvoir et son autorité pour faire que l'EPA désigne les vainqueurs et les perdants et la façon dont on fabrique de l'énergie dans ce pays. Barack Obama en avait fait un élément central de la stratégie de lutte contre le réchauffement.

Selon lui, le Clean Power Plan " empêcherait des milliers de morts prématurées et des dizaines de crises d'asthme chez les enfants chaque année ". "M. Pruitt a participé à cette affaire en tant qu'avocat pour l'une des parties, puis comme juge et juré à l'EPA et désormais comme bourreau" du plan Obama, a-t-il expliqué.

Ainsi, le nouveau président des Etats-Unis, Donald Trump, a signé en mars un décret sur l'indépendance énergétique. Selon l'Association nationale des mines, l'abrogation du plan sauverait 27 700 emplois de mineurs et près de 100 000 sur l'ensemble de la chaîne d'utilisation du charbon.

Le CPP visait à favoriser les énergies renouvelables au détriment d'énergies fossiles plus polluantes, charbon en tête, dont Scott Pruitt et Donald Trump se sont faits les défenseurs.

Le Clean Power Plan comporte des mesures visant à inciter les Etats à abandonner le charbon dans le secteur énergétique afin de réduire les émissions de gaz à effet de serre.

Recommande: