Croissance en Algérie : Le FMI ajuste légèrement ses prévisions

11 Octobre, 2017, 00:22 | Auteur: Aubrey Nash
  • Le FMI appelle à éviter l'« autosatisfaction » face à une reprise qui se raffermit

Le Fonds monétaire international (FMI) l'avait déjà signalé cet été et n'a pas changé d'avis: les économies des grandes régions du monde, notamment l'Europe et la zone euro, accélèrent, contribuant à un retour de l'expansion mondiale à de bons niveaux historiques.

Le taux de PIB réel s'était pour rappel établi en 2016 à 3,3%, précise le FMI.

Le produit intérieur brut (PIB) des 45 pays de la région devrait continuer à progresser l'année suivante à hauteur de 3,4%, selon les dernières estimations de l'institution. Il prévoit une progression de 2,1% en 2017, soit +0,2 points par rapport à la précédente prévision en juillet 2017, et de 1,9% en 2018 (+0,2 points).

Le Nigeria, un des deux principaux pays pétroliers d'Afrique subsaharienne avec l'Angola, devrait péniblement sortir cette année de la récession qu'il a traversée en 2016 (-1,6%) à cause de la baisse des prix de l'or noir et des perturbations qui ont affecté sa production.

Les perspectives de croissance de la France, fragilisée par son insigne faiblesse commerciale, sont certes revues en hausse, de 0,2% pour 2017 et 2018.

Dans ses prévisions mondiales, le FMI a estimé la croissance chinoise à 6,8% cette année contre +6,7% attendu précédemment. Le FMI rehausse ainsi son scénario de 0,1 point de pourcentage, comparé à ses prévisions d'avril.

Recommande: