Assaillant de Marseille libéré: Collomb annonce des sanctions "dès demain"

11 Octobre, 2017, 00:21 | Auteur: Lynn Cook
  • La préfecture du Rhône et son locataire dans le viseur de l'IGA

Evoquant les résultats de l'enquête administrative lancée après l'attentat qui a coûté la vie à deux jeunes filles la semaine dernière à Marseille, le porte-parole du gouvernement, Christophe Castaner, n'a pas mâché ses mots. L'équipe préfectorale de ce départementale sera par conséquent profondément renouvelée "dès demain".

Pourquoi, alors qu'il était en situation irrégulière, le terroriste de Marseille n'a pas fait l'objet d'une reconduite à la frontière lors de son interpellation vendredi 29 septembre pour vol à l'étalage? C'était la question à laquelle le rapport confié à l'Inspection générale de l'administration par le ministre de l'Intérieur, Gérard Collomb, devait répondre. Le ministre de l'Intérieur indiquait qu'"au sein de la préfecture du Rhône, la mission n'a pas pu identifier de faute individuelle, mais a souligné un ensemble de dysfonctionnements graves du dispositif d'éloignement". Le préfet du Rhône, Henri-Michel Comet, va être remplacé, a précisé mardi une source gouvernementale à l'AFP.

L'enquête administrative déplore aussi "le choix fait, dans le Rhône, de ne pas rechercher de place dans les autres centres de rétention que celui de Lyon-Saint-Exupéry pour des individus documentés, représentant une menace pour l'ordre public et dont les possibilités d'éloignement sont sérieuses".

Recommande: