PMA-GPA : une campagne de la Manif pour tous fait polémique

10 Octobre, 2017, 00:42 | Auteur: Lynn Cook
  • La secrétaire d'État à l'Égalité entre les femmes et les hommes s'est insurgée contre la campagne de la Manif pour tous

Marlène Schiappa a demandé le retrait de l'affiche, qu'elle juge "profondément offensante pour les enfants et leurs familles".

Le crime de la Manif pour tous, promoteur de la campagne "PMA sans père ": comparer des enfants nés d'une PMA à des légumes OGM avec cette sentence qui dit vrai " Après les légumes OGM, les enfants à un seul parent?

La secrétaire d'Etat a répondu dès samedi sur Twitter. Elle y représente une silhouette de bébé, au milieu de légumes. " Les hashtags #NoGPA et #NoPMAsansPère complètent cette nouvelle campagne de la Manif pour tous, relayée par un site, pma-gpa.fr, créé pour l'occasion".

Le 12 septembre, la secrétaire d'Etat avait annoncé que le gouvernement proposerait l'ouverture de la PMA pour toutes les femmes dans le cadre de la révision de la loi bioéthique, prévue "a priori fin 2018". La légende? "Après les légumes OGM, les enfants à un seul parent?".

Marlène Schiappa fut la première à réagir. "Jamais l'opposition à la PMA sans père n'a stigmatisé les familles monoparentales", écrit-elle dans un communiqué dimanche, demandant un rendez-vous à Marlène Schiappa "pour dialoguer en vérité". Soutenant le projet d'élargissement de l'accès à la PMA à toutes les femmes, y compris célibataires, elle a qualifié cette campagne d'offensante pour "les bébés nés après fécondation in vitro [procédé que n'évoque toutefois pas la campagne en question] ou insémination". "Jamais un enfant n'a été comparé à un légume OGM". " L'interrogation porte sur l'utilisation des techniques sur le vivant: on les refuse pour les animaux et les végétaux, et nous ne nous poserions aucune question lorsque nous les appliquons sur l'homme?"

Avec son rose et bleu, la Manif pour tous est facilement identifiable. Devons-nous accepter la conception d'enfants sans père?

En l'état, la secrétaire d'Etat peut compter sur l'opinion publique, en majorité favorable à cette mesure et ce malgré l'extrême sensibilité du débat.