Julia Roberts : "J'étais une petite gamine égoïste qui faisait des films"

08 Octobre, 2017, 03:23 | Auteur: Sue Barrett
  • Jean-Paul Pelissier  Reuters                       Julia Roberts au Festival de Cannes en 2016

Sa rencontre avec son mari, Daniel Moder, comme elle l'assure à Harper's Bazaar.

Cette phase d'adolescence n'a pas duré longtemps selon elle, mais ce n'est qu'en rencontrant son actuel mari, le photographe Daniel Moder, en 1999, qu'elle a atteint totalement la sérénité dans sa vie. Julia Roberts n'y va pas par quatre chemins quand elle évoque ses jeunes années dans l'industrie du cinéma. "De la terreur parce que la personne que je veux impressionner le plus me regarde ". "Tout est venu de là pour moi", a affirmé l'actrice sur sa métamorphose. "J'avais déjà été gâtée avec d'excellents rôles, alors je me demandais 'pourquoi faire cela avec cette personne, alors que je faisais cela avec ces personnes!'" "Maintenant, il lui faut un script et un réalisateur vraiment géniaux pour attirer l'actrice loin de sa famille". Une vie de maman qui l'épanouit pleinement: "Si je n'étais pas à vous parler aujourd'hui, explique Julia au journaliste qui l'interviewe, je serais sur la route en train d'emmener mes enfants à l'école". Rappelez-vous pourquoi vous faites ce que vous faites. Je n'ai pas travaillé pendant quelques années aux alentours de mes 20 ans parce qu'on me proposait des scénarios et je me disais: "Est-ce que c'est moi ou est-ce que tout est mauvais?" "Je me suis dit que j'étais capable de payer le loyer et que je pouvais attendre quelque chose de bon".

Celle qui va passer le cap de la cinquantaine à la fin du mois d'octobre estime que ses priorités ont complètement changé.

Julia Roberts affirme que travailler avec son époux est un avantage, mais également une contrainte.

"Il y a des choses incroyables que j'ai accomplies et je serais heureuse d'en accomplir encore, bien sûr, pour impressionner mes enfants et mon mari". J'ai déjà été gâtée.

L'héroïne de "Pretty Woman" reconnaît qu'elle était assez insupportable dans les années 1990. La star a réussi à rester accessible et populaire, sans jamais tomber de son piédestal.

Recommande: