Des décisions contradictoires à Lyon et à Nantes — Crèches de Noël

07 Octobre, 2017, 01:07 | Auteur: Lynn Cook
  • La justice autorise la crèche de Noël du département de la Vendée

Le tribunal administratif de Lyon a indiqué vendredi annuler la décision de Laurent Wauquiez d'installer une crèche de Noël dans les locaux de l'Hôtel de région en décembre 2016.

"Linterprétation erronée de la jurisprudence du Conseil dEtat impose ainsi à la Région Auvergne-Rhône-Alpes de faire appel de cette décision", a réagi Laurent Wauquiez sur Facebook.

"L'installation d'une crèche de Noël, en décembre 2016, dans le hall d'entrée de l'Hôtel de Région méconnaît le principe de neutralité en l'absence de caractère culturel, artistique ou festif", justifie la justice. En outre, le texte rappelle les dispositions constitutionnelles relatives à la neutralité des personnes publiques à l'égard des cultes, définies par le Conseil d'Etat.

La fabrication de santons par des artisans locaux (de la Drôme) ne suffit pas à démontrer le caractère artistique.

Le tribunal considère qu'en l'espèce, l'installation ne présentait pas un caractère culturel, artistique ou festif. In fine, le tribunal précise que jusqu'ici aucune crèche n'a été installée dans les locaux du siège lyonnais de la région Auvergne-Rhône-Alpes.

Linstallation de cette crèche géante par Laurent Wauquiez dans lentrée de lHôtel de Région avait provoqué une vive polémique en décembre dernier sur le thème de la laïcité. C'est après ce nouvel examen que la cour administrative d'appel de Nantes a de nouveau déclaré légale la présence de cette crèche dans le hall du conseil départemental de Vendée. "Ce renoncement à nos traditions est contraire à l'idée française de la laïcité", a-t-il poursuivi. Selon le principal concerné, Laurent Wauquiez, "ce jugement est coupé de la réalité de notre pays". "Ce ne sont pas les crèches de Noël qui portent atteinte aujourd'hui à la laïcité en France", a-t-il écrit.

Recommande: