Total veut devenir le premier opérateur alternatif en France — Energie

06 Octobre, 2017, 00:54 | Auteur: Aubrey Nash
  • En France le groupe dispose également d’un réseau de 2 200 stations-service en France ce qui représente un atout quand on lance des offres auprès du grand public

Le lancement de Total Spring va sappuyer sur le déploiement dune grande campagne de communication pluri médias à partir du 8 octobre. Ce dernier propose une offre de gaz et d'électricité aux particuliers sous son propre nom en France.

Total cherche à séduire des clients d'EDF et Engie.

Jeudi 5 octobre, le PDG, Patrick Pouyanné, a déclaré lors d'une conférence de presse que son groupe ciblait environ trois millions de clients, soit 10 % environ du marché, grâce à une offre inférieure de 10 % aux prix régulés proposés aux particuliers.

Le numéro cinq mondial du pétrole se pose ici " en challenger " et entend " agiter la concurrence " alors qu'EDF s'arroge encore 84 % du marché résidentiel de l'électricité et Engie 75 % de celui du gaz, dix ans après l'ouverture à la concurrence. La marque " Total Spring " se substitue à Lampiris à partir de ce jeudi. "C'est un pouvoir d'achat immense qui est gâché". Fin septembre, encore, Butagaz, spécialiste des bouteilles de gaz propane et butane, a annoncé une offre de distribution dans le gaz comme l'électricité. Julien Tchernia, président du fournisseur collaboratif d'électricité renouvelable et de gaz naturel, ekWateur, a salué " l'arrivée de ce mastodonte de l'énergie sur le marché de la fourniture". Ses 98 000 collaborateurs s'engagent pour une énergie meilleure, plus sûre, plus propre, plus efficace, plus innovante, et accessible au plus grand nombre. Mais sur ce terrain, il ne promet que 10 % de moins que les tarifs réglementés garantis pendant un an, ce qui ne le différencie guère de ses concurrents.

"On fait un vrai effort (...), on verra s'il faut que l'on aille plus loin", dit M. Pouyanné, s'abstenant au passage d'entrer dans le débat sur l'existence des tarifs réglementés, dont le conseil d'Etat a exigé cet été la suppression dans le gaz et dont Engie demande la fin dans l'électricité.

" Pour la première fois de ma vie, je vais lancer un nouveau service ".

"La stratégie de Total est très clairement sur la transition: faire en sorte que le groupe ne soit pas uniquement un producteur de carbone", a-t-il souligné. "Il y a cette idée qu'il est important de maintenir un contact avec les clients".

Recommande: