Les buralistes manifestent contre le paquet à 10 euros — Tabac

05 Octobre, 2017, 02:14 | Auteur: Jonathan Ford
  • Les buralistes corréziens souhaitent le soutien des élus locaux

Un buraliste à Lille, en octobre 2010.

Encadrées par des motards de la police, une centaine de véhicules a pris le départ depuis le bureau de tabac de Maison-Alfort "Le Petit Caporal", dans le Val de Marne, en vue d'arriver vers 13 heures au ministère de la Santé, ou des centaines de buralistes devraient manifester. Une situation qui inquiète grandement le secteur. Après avoir bâché des radars en signe de protestation en juillet, ils ont décidé de lancer ce mercredi une opération escargot.

Les buralistes ont défilé entre le ministère de la Santé et l'Assemblée nationale.

La carotte est l'emblème des buralistes: comme le rappelle France Bleu, c'est le nom que l'on donne à l'enseigne "Tabac" qui orne obligatoirement la devanture des bureaux de tabac, mais c'est aussi une référence à la forme des paquet de feuilles de tabac du 16e siècle. Ce dernier représente déjà, selon elle, 27,1% du marché. "Ce sont plus d'un paquet sur deux qui seront achetés aux frontières, sur Internet ou dans la rue!", prévient Pascal Montredon, président de la Confédération des buralistes, dans le communiqué.

Dénonçant des "politiques de santé à côté du sujet", les buralistes font certaines propositions à la ministre de la Santé, Agnès Buzyn.

Cet appel au rassemblement a été lancé à l'échelle nationale par la Confédération des buralistes mercredi dernier suite à la publication au journal officiel d'un arrêté augmentant la fiscalité sur les paquets de cigarettes et de tabac à rouler les moins chers.

En Ile-de-France, Bernard Gasq président de la fédération des buralistes franciliens veut aussi dénoncer "la contrebande de cigarettes qui tue les buralistes".

Recommande: