Perturbateurs endocriniens: alerte sur l'exposition pendant la grossesse

01 Octobre, 2017, 08:19 | Auteur: Jonathan Ford
  • Les perturbateurs endocriniens affectent le comportement des petits garçons

L'exposition pendant la grossesse à certains perturbateurs endocriniens est associée à des troubles du comportement des garçons entre 3 et 5 ans, selon une étude de l'Inserm publiée dans la revue Environmental Health Perspectives.

Les perturbateurs endocriniens (PE) sont une nouvelle fois dans le viseur des scientifiques. Le triclosan est un agent antibactérien que l'on trouve dans certains dentifrices et savons.

Les mères ont ensuite été interrogées sur le comportement de leur garçon, lorsqu'ils ont eu 3 et 5 ans, grâce au " Questionnaire des forces et difficultés " de l'enfant, qui permet d'établir un score dans différentes dimensions du comportement tels que les symptômes émotionnels, les problèmes de relation avec les pairs, les problèmes de conduite, d'hyperactivité et d'inattention (le SDQ, pour Strengths and Difficulties Questionnaire). Plusieurs études (réalisées sur des animaux) ayant montré que ces composés étaient des perturbateurs endocriniens et pouvaient perturber le développement normal du système nerveux, des chercheurs de l'Inserm ont décidé d'étudier ce lien sur l'homme. Il reste autorisé dans certaines limites dans les cosmétiques. 529 petits garçons de cette même cohorte (donc nés entre 2003 et 2006) ont participé à l'étude. Les chercheurs avaient prélevé un échantillon d'urine, pendant leur grossesse, pour mesurer le niveau d'exposition aux phénols et phtalates. Le DBP est utilisé dans les colles, vernis à ongles et laques pour les cheveux. Les femmes enceintes ont été recrutées entre 2003 et 2006 dans les CHU de Nancy et de Poitiers. Pendant leur grossesse, leur urine a été analysée, montrant que 70 à 100% des femmes étaient exposées à des niveaux détectables de pertubateurs endocriniens. Et d'ajouter que ces effets ont été "observés à des expositions faibles, probablement inférieures à celles préconisées par l'autorité européenne de sécurité alimentaire, l'EFSA ", l'Autorité européenne de sécurité des aliments.

Aux troisième et cinquième anniversaires de leur enfant, elles ont rempli un questionnaire évaluant certains aspects de leur comportement comme l'hyperactivité, les troubles émotionnels et relationnels.

Le DBP était lui associé à davantage de troubles émotionnels et relationnels et le triclosan est en rapport avec une augmentation des troubles émotionnels à 3 et 5 ans.

L'étude a aussi montré une association entre le triclosan et une augmentation des troubles émotionnels à 3 et 5 ans.

Son équipe avait déjà mis en évidence une diminution du périmètre crânien à la naissance chez les petits garçons exposés in utero au triclosan.

L'étude sera élargie aux petites filles car l'effet des perturbateurs endocriniens est susceptible d'être différent sur elles.

Une validation de ces résultats est attendue par le suivi d'une autre cohorte de 700 duos mère-enfant.

Recommande: