L'extrême-droite éclate au lendemain de son entrée au parlement — Allemagne

29 Septembre, 2017, 00:37 | Auteur: Lynn Cook
  • La CDU-CSU menée par Angela Merkel remporte les élections législatives allemandes le 24 septembre 2017

Frauke Petry, codirigeante de la formation d'extrême droite allemande AfD, a annoncé lundi qu'elle ne ferait pas partie du groupe parlementaire de l'AfD au Bundestag en raison de divergences au sein de son parti, et elle a quitté une conférence de presse sans répondre aux questions. Le mouvement s'est imposé comme le troisième parti d'Allemagne avec 13% des suffrages, une record pour un parti nationaliste depuis la fin de la Seconde guerre mondiale. Alexander Gauland a affirmé lundi qu'il ne pouvait pas exclure une scission.

De son côté, le Conseil central des Juifs d'Allemagne a appelé le pays " à se battre pour la démocratie et à défendre avec véhémence ses valeurs ".

Frauke Petry avait été mise à l'écart plus tôt dans l'année lorsque Alexander Gauland et Alice Weidel avaient pris le lead du parti populiste en vue des élections fédérales. Le parti AfD (Alternative pour l'Allemagne) a été créé en 2013 par un groupe d'universitaires hostiles à l'euro, avant d'être marqué davantage à l'extrême droite avec une rhétorique anti-immigration, et connaît depuis longtemps des dissensions.

Mme Petry a été marginalisée à l'intérieur de son propre parti depuis le printemps dernier, alors qu'elle échouait à devenir candidate au poste de chancelière. Celle-ci a toutefois réussi à remporter un siège au Parlement, grâce au soutien des électeurs de sa circonscription de Saxe. Elle n'a pas encore précisé si elle allait siéger en tant que membre indépendant ou former un nouveau mouvement.

Marcus Pretzell, leader régional de l'AfD en Rhénanie-du-Nord-Westphalie et époux de Mme Petry, a également annoncé qu'il quitterait le parti.

Philippot avait dénoncé le "retour en arrière terrible" idéologique du parti d'extrême droite dont il a été vice-président pendant cinq ans. L'allié en Bavière de la CDU, la CSU, a notamment perdu beaucoup de voix au profit de l'AfD, ce qui a ravivé les désaccords entre CDU et CSU.

Recommande: