Les Kurdes irakiens votent à 92 % pour l'indépendance

29 Septembre, 2017, 00:30 | Auteur: Lynn Cook
  • Indépendance kurde: le Oui triomphe Bagdad fulmine

"Sur 3 305 925 votants, le oui a obtenu 92,73 % et le non 7,27 % ", a annoncé en fin de journée la commission électorale du Kurdistan. Le taux de participation s'élève à 72%.

Ankara a fait part à Bagdad de sa volonté de ne traiter qu'avec l'Irak des dossiers liés aux exportations de pétrole brut, écartant de fait toute discussion avec le gouvernement régional du Kurdistan irakien (GRK), ont annoncé jeudi les services du Premier ministre irakien, Haïdar al Abadi, dans un communiqué. La première mesure de rétorsion a commencé à se faire sentir: les compagnies aériennes du Liban, d'Égypte et de Turquie ont indiqué, hier, qu'elles suspendaient leurs liaisons avec le Kurdistan irakien à compter de demain, à la demande de Bagdad.

Tous les vols internationaux depuis et vers Erbil, la capitale du Kurdistan d'Irak, cesseront à partir du 29 septembre à la suite d'une décision du pouvoir central à Bagdad.

Les Etats-Unis sont prêts, si les principales parties les sollicitent, à "faciliter" un dialogue entre le gouvernement irakien et les Kurdes pour trouver une solution à la crise née du référendum pour l'indépendance du Kurdistan, a déclaré jeudi le département d'Etat américain. "Nous imposerons la loi irakienne dans toute la région du Kurdistan en vertu de la Constitution", avait-il tranché.

Le Parlement de Bagdad a voté lundi une résolution réclamant le déploiement des forces dans toutes les zones disputées, qui n'a pas encore été appliquée.

Par ailleurs, des pays voisins tels que la Turquie, l'Iran et la Syrie considèrent également que cette décision menacerait leur intégrité territoriale, car ils abritent chacun d'importantes populations kurdes.

" Les marchandises qui pourraient y transiter " sont considérées " comme des marchandises de contrebande", est-il écrit dans un communiqué détaillant les décisions du Parlement.

L'annonce est officielle. Ils ont dit "oui" à l'indépendance du Kurdistan irakien.

.

Bagdad a demandé aux Kurdes de remettre au gouvernement central le contrôle des aéroports d'Erbil et de Souleimanieh.

"Les Etats-Unis, si on leur demande, sont disposés à aider à faciliter une conversation entre les deux parties", Bagdad et les autorités kurdes irakiennes d'Erbil. Le gouvernement " a décidé de tenir des discussions avec le gouvernement irakien sur l'envoi d'observateurs dans les aéroports internationaux d'Erbil et de Sulaimaniyeh", a déclaré le ministre kurde des Transports, Mowlud Murad, cité par la chaîne.

Recommande: