Japon : Yuriko Koike défie Shinzo Abe

29 Septembre, 2017, 01:25 | Auteur: Jonathan Ford
  • La Bourse de Tokyo en hausse à la mi-séance | Crédits

Lors d'une conférence de presse organisée en toute fin de séance, Shinzo Abe a notamment annoncé un nouveau programme de relance économique d'ici la fin de l'année: le Premier ministre japonais Shinzo Abe a demandé à ses ministres de mettre au point un vaste plan d'investissement public d'un montant de 2.000 milliards de yens (14,9 milliards d'euros), d'ici la fin de l'année. Une victoire suffisamment convaincante devrait garantir sa réélection comme chef du parti en septembre 2018.

La réflexion engagée autour d'une dissolution de la chambre basse du Parlement et d'un retour anticipé aux urnes a été confirmée le week-end dernier par plusieurs sources gouvernementales ou internes au PLD.

La Bourse de Tokyo a ouvert en hausse lundi, après avoir subi des prises de bénéfices vendredi, animée par un nouvel affaiblissement du yen et alors que se profilent des élections législatives anticipées au Japon.

Se revendiquant à droite, Mme Koike n'en veut pas moins rassembler des personnalités issues de diverses sensibilités pour bousculer "le monde de Kasumigaseki" (quartier des ministères à Tokyo), se référant même ouvertement à ce qu'a fait Emmanuel Macron en France avec son mouvement En Marche puis son parti La République en marche.

Pour le reste, il n'y a pas vraiment de différence entre Shinzo Abe et Yuriko Koike. Pour illustrer ce trait de caractère, les journalistes font souvent référence à son chien baptisé So - diminutif de "Sori", mot japonais pour " Premier ministre ". En particulier celui de profiter d'un regain de popularité, grâce à sa position très ferme face à la menace que représente la Corée du Nord avec ses tirs répétés de missiles et essais nucléaires.

Il caresse l'espoir d'enrayer le dramatique déclin de la population. Aussi, à en croire les sondages, le parti conservateur risque de perdre sa majorité.

Recommande: