Le Bangladesh assouplit l'accès des ONG — Réfugiés rohingyas

27 Septembre, 2017, 01:05 | Auteur: Lynn Cook

Quelque 480.000 musulmans rohingyas ont trouvé refuge au Bangladesh après avoir fui les violences et les exactions perpétrées à leur encontre depuis le 25 août 2017 dans l'ouest de la Birmanie, a indiqué, mardi, l'ONU dans un rapport de suivi de la situation.

Des réfugiés rohingyas attendent de l'aide à Cox's Bazar au Bangladesh.

Sans toilettes, les réfugiés sont obligés de déféquer en plein air, contaminant parfois des points d'eau auxquels d'autres personnes sont susceptibles de s'abreuver.

Les docteurs nous ont dit que nous arrivions trop tard.

Les autorités et les organisations non gouvernementales (ONG) craignent que la crise humanitaire fasse exploser une bombe sanitaire. À côté de lui, le corps de sa fille est recouvert d'un drap. Autorités et ONG s'alarment de ce terreau fertile pour l'apparition d'épidémies de choléra, dysenterie ou diarrhées.

Les conditions offertes aux patients dans cet établissement débordé sont pitoyables.

"Nous avons des ressources limitées, des médicaments limités, de la main-d'œuvre limitée, de la nourriture limitée", égrène-t-il.

Les forces de l'ordre essaient d'empêcher que les Rohingyas se rendent dans le reste du Bangladesh. Des préservatifs et des pilules contraceptives ont été distribués pour prévenir les avortements dangereux, 4500 personnes ont été soignées pour des diarrhées en un mois et 80 000 enfants ont été vaccinées contre la rougeole et la polio.

En l'absence de solution politique en vue pour un retour des Rohingyas en Birmanie, les équipes humanitaires planifient d'ores et déjà sur le long terme.

" On nous a demandé de bloquer les Rohingyas allant dans les autres régions du pays".

L'organisation de défense des droits de l'homme Human Rights Watch (HRW) a accusé mardi la Birmanie de commettre des crimes contre l'humanité.

Le secrétaire général de l'ONU, Antonio Guterres, s'adressera au Conseil lors de cette réunion réclamée par sept pays dont la France et les Etats-Unis.

Un crime contre l'humanité qualifie des actes tels que le meurtre, la réduction en esclavage, la torture, le viol ou la déportation lorsqu'ils sont commis dans le cadre d'une attaque généralisée ou systématique lancée contre toute population civile et en connaissance de cette attaque.

Marginalisés en Birmanie, qui les considère comme des étrangers, les Rohingyas fuient une campagne de répression de l'armée birmane consécutive à des attaques de la rébellion rohingya le 25 août.

Les troubles se poursuivaient pourtant samedi dans l'Etat Rakhine, le chef de l'armée birmane incriminant des militants rohingyas dans une explosion devant une mosquée.

Recommande: