Démission du président du Conseil supérieur des programmes — Éducation

27 Septembre, 2017, 01:15 | Auteur: Lynn Cook
  • Enfants: tout savoir sur les évaluations en CP

Que Michel Lussault claque la porte du Conseil supérieur des programmes est finalement une nouvelle illustration que la page ouverte au ministère de l'Education par Najat Vallaud-Belkacem est bel et bien refermée.

Une rencontre et puis s'en va. Le 1er août, le président du Conseil supérieur des programmes (CSP), l'organisme qui doit garantir la transparence dans l'élaboration des programmes scolaires, Michel Lussault, s'entretenait avec le ministre de l'Education nationale, Jean-Michel Blanquer. Mardi, Michel Lussault a annoncé sa démission de cette instance indépendante composée de membres de la société civile et de parlementaires.

"Ses multiples annonces, tout comme sa présence à la 'une' de médias comme 'Causeur' ou 'Valeurs actuelles', sont autant de gestes profondément politiques montrant qu'il sort de sa ligne annoncée de modération, de prudence et de pragmatisme".

Il a accusé le ministre d'avoir remis en cause "de façon très brutale et unilatérale des évolutions qui avaient été longuement discutées pendant les années précédentes", mentionnant le changement des apprentissages en CP et les rythmes scolaires notamment. Ce n'est pas une façon de traiter une institution qui, quoi qu'on en pense, a pleinement rempli son rôle. "Je n'accepte pas ce mépris, qui est aussi une marque choquante de désinvolture par rapport à une instance créée par la loi" qui... Sur le fond, il dénonce des annonces sans nuances. "Il estime qu'il faut mettre fin au prédicat, comme si ce concept grammatical menaçait l'école de la République" se désole Michel Lussault. Il détricote la réforme des rythmes et dit en même temps qu'il faut plus de temps pour les fondamentaux.

D'habitude, Michel Lussault est quelqu'un de "discret". Jean-Michel Blanquer, alors directeur de l'Essec, avait publiquement demandé leur abrogation. Dans une interview au "Monde" et sur France Inter, il explique les raisons de son coup d'éclat et du message qu'il veut faire entendre.

Recommande: