Contraception : les Françaises prennent moins la pilule

26 Septembre, 2017, 00:44 | Auteur: Jonathan Ford
  • En 2010 45% des femmes utilisaient la pilule comme moyen de contraception elles n'étaient plus que 40,5% en 2013 et 36,5% en 2016 d'après l'étude.- Relax News- areeya_ann

Ainsi, la baisse de l'utilisation de la pilule profite à d'autres moyens de contraception, notamment au stérilet ou dispositif intra-utérin (+ 6,9 points par rapport à 2010), au préservatif (+4,7 points) et à l'implant (+1,9 points), indique l'étude.

"On assiste à une baisse du recours à la pilule, en particulier chez les femmes âgées de 20 à 29 ans, mais ce n'est pas une dénégation totale", commente Delphine Rahib, chargée d'étude à Santé Publique France et coauteur de l'étude. Selon un baromètre de l'agence sanitaire Santé publique France, publié ce lundi, 36.5% des femmes ont eu recours à ce moyen de contraception en 2016, contre 40.5% en 2013 et 45% en 2010. C'est le cas d'ailleurs chez les plus jeunes, les 15-19 ans prennent d'avantage la pilule. "Même si la pilule reste la méthode de contraception la plus utilisée, elle connaît une désaffection qui persiste depuis 2012 suite au débat sur les risques liés aux pilules de 3e et 4e génération", souligne ce baromètre réalisé à l'occasion de la Journée mondiale de la contraception, le 26 septembre.

De moins en moins de Françaises utilisent la pilule, même si elle reste le moyen de contraception numéro un. C'est ensuite que son utilisation diminue: 47.8% chez les 25-29 ans et 35.4% des 30-34 ans. Pilule, préservatif, dispositif intra-utérin (autrefois appelé "stérilet"), implant... La plainte a récemment été classée sans suite par la justice. Celle-ci accuse une pilule de 3e génération commercialisée par la firme allemande d'être à l'origine de son accident vasculaire cérébral. L'ouvrage qui repose notamment sur le témoignage de nombreuses femmes ayant fait le choix de rompre avec la tradition instaurée par leurs ainées de confier majoritairement leur contraception à la pilule se montre très critique vis-à-vis de ce mode de contraception.

En ce qui concerne les méthodes dites " traditionnelles " comme "la symptothermie, la méthode des températures et le retrait", "moins de 5% de femmes " les utilisent".

Recommande: