Washington veut étendre la liste des pays visés

25 Septembre, 2017, 06:44 | Auteur: Aubrey Nash
  • De nouveaux pays probablement interdits d'entrée aux Etats-Unis

Le décret entrera en vigueur pour les trois nouveaux pays le 18 octobre. Les ressortissants de six pays musulmans étaient jusqu'alors visés: Syrie, Libye, Iran, Soudan, Somalie et Yémen. "Rendre l'Amérique sûre est ma priorité numéro un". Les citoyens irakiens, visés par une première version du décret, en janvier, puis retirés en mars, feront l'objet de contrôles accrus, précise la Maison blanche.

Un responsable gouvernemental a toutefois reconnu devant des journalistes que le nombre de Nord-Coréens qui tentaient d'entrer aux États-Unis était infime.

Donald Trump a été conseillé vendredi par la secrétaire à la sécurité intérieure ad interim, Elaine Duke, ainsi que le ministre de la justice, Jeff Sessions, et le secrétaire d'Etat Rex Tillerson, a précisé un conseiller.

Commentant les mesures migratoires à venir dimanche, le président américain avait alors déclaré devant des journalistes " [que] le plus strict serait le mieux ".

L'imposition de l'interdiction de voyage sur la Corée du Nord fait suite à une restriction de voyage dans le pays communiste pour les personnes de nationalité américaine, mesure appliquée depuis le 1er septembre dans le sillage du décès d'un étudiant américain après avoir été détenu à Pyongyang et libéré dans le coma. Sa durée d'application s'achève ce week-end sans que l'on sache si les 180 millions d'habitants des six pays concernés vont être de nouveau accueillis aux Etats-Unis. La nouvelle liste est basée sur les risques de sécurité avec les pays dont les gouvernements n'ont pas répondu aux demandes américaines de partage d'informations.

Selon des responsables gouvernementaux, l'ajout de la Corée du nord et du Venezuela montre que les restrictions ont été décidées sur des questions de sécurité et que le décret ne visait pas expressément les musulmans, comme l'ont affirmé ses détracteurs. Et N'Djamena "ne partage pas de manière adéquate les informations concernant la sécurité du public et le terrorisme". "L'entrée aux Etats-Unis de ressortissants de la Corée du Nord en tant qu'immigrants et non-immigrants est suspendue par la présente".

Le Venezuela, où une crise politique et économique a dégénéré en violences, est visé en raison aussi de son manque de coopération dans les procédures de vérification des voyageurs. La Cour suprême américaine examinera à compter du 10 octobre prochain la constitutionnalité de l'"executive order", accusé de discrimination à l'égard des musulmans.

Recommande: