Les blocages et opérations escargots prévus — Grève des routiers

25 Septembre, 2017, 02:22 | Auteur: Lynn Cook
  • Essence: pas de pénurie dans le Loiret mais des ruptures dans quelques stations

Un rassemblement des routiers est prévu dans la nuit de dimanche à lundi à l'appel de la CGT Transports contre la réforme du code du travail au carrefour de la Mède à Martigues, avec barrage filtrant et distribution de tracts.

La ministre des Transports veut "rassurer les routiers" et assure que ni le temps de travail ni le congé de fin d'activité ne seront concernés par la réforme du Code du travail.

Après l'échec des discussions au ministère des Transports, mercredi 20 septembre, la CGT et FO espèrent ainsi faire reculer le gouvernement sur certains points de la loi Travail qu'ils jugent particulièrement dangereux pour leur profession et ce secteur où les PME sont nombreuses.

"Ça va bouger partout et être costaud", prévient le numéro un de la CGT-Transports, Jérôme Vérité.

Les organisateurs promettent de multiplier blocages et rassemblements sur des lieux stratégiques, notamment autour des bases logistiques et dépôts de carburants, déjà ciblés avant l'Euro-2016 ou en mai dernier. En Normandie, les actions seront concentrées à Caen. La CGT "incite" d'ailleurs les automobilistes à "faire le plein assez rapidement", un conseil qui devrait accélérer la ruée vers les pompes.et favoriser d'autant le succès de la mobilisation.

Emmanuel Macron a signé vendredi les ordonnances sur le droit du travail, une réforme qualifiée d'une "ampleur" sans précédent "depuis le début de la Ve République". Dans une lettre aux partenaires sociaux, Elisabeth Borne les invite à "ouvrir sans délai les négociations sur la modernisation du dispositif actuel de gestion des fins de carrière conformément au protocole d'accord du 19 avril 2017". Les ordonnances 'ne remettent absolument pas en cause' les temps de pause et de repos qui sont 'fixés dans le code des transports pour des raisons de sécurité', avait assuré plus tôt la ministre des Transports, Élisabeth Borne, sur RTL. Elle a précisé dans un courrier aux syndicats que ces engagements seraient concrétisés par amendement au projet de loi de financement de la Sécurité sociale pour 2018. Le dossier pourrait faire l'effet d'une "bombe sociale" puisque, sans texte, "le régime explose dès les premières semaines de 2018".

Recommande: