Ouragan Maria: au moins 15 morts à la Dominique

24 Septembre, 2017, 00:40 | Auteur: Lynn Cook
  • L\'ouragan Maria a fortement touché l\'île de la Dominique mardi 19 septembre

"Mais notre préoccupation principale, c'est d'abord de sauver des vies", avait-il ajouté.

L'ouragan Maria, réévalué par le NHC américain en catégorie 5, la plus élevée sur l'échelle de Saffir-Simpson, ce qui fait de lui un cyclone "potentiellement catastrophique", a balayé mardi les îles de la Martinique et de la Dominique et se dirige vers la Guadeloupe.

"C'est la tempête la plus dévastatrice du siècle ou de l'histoire moderne (.) Qui sait ce que seront les dégâts", a déclaré le gouverneur Ricardo Rossello sur la chaîne CNN, craignant des dommages bien plus importants que ceux causés par l'ouragan Irma, il y a à peine dix jours.

Plus de 70'000 personnes ont reçu l'ordre d'évacuer une zone du nord-ouest de Porto Rico après la rupture d'un barrage sous l'effet de pluies diluviennes causées par l'ouragan Maria.

D'après les prévisions de trajectoire, Maria va continuer de s'éloigner de Porto Rico dans les prochaines heures, et passer au large de la côte nord-est de la République dominicaine ce jeudi 21 septembre 2017.

Trois personnes ont été tuées jeudi à Haïti, selon un premier bilan établi par le ministère de l'intérieur. Ce bilan pourrait encore s'alourdir, selon les autorités, les vents violents rendant difficiles les opérations de secours. Dans le coeur historique de la vieille ville, les rues sont jonchées de débris, câbles et pylônes. L'ouragan, dont les vents atteignent 205 km/h, se situe désormais à 110 km des Îles Turks-et-Caïcos, selon le dernier point de situation du Centre américain des ouragans (NHC). Plus de 1 300 militaires britanniques ont été déployés dans les Caraïbes depuis le passage d'Irma, qui avait déjà fait neuf morts dans les îles Vierges. Des moyens aériens et humains sont déployés dès aujourd'hui pour pouvoir préciser les besoins sur place et y répondre, avec la plus grande solidarité.

Il semble pour le moment qu'il évitera les Etats-Unis. En Guadeloupe, où au moins deux personnes sont mortes et deux autres sont portées disparues en mer après le passage de Maria mardi. "Ce ne sera pas aussi fort qu'Irma mais il faut s'abriter", expliquait à un groupe de cinq jeunes Daniel Gibbs, président de la collectivité.

Mais peu avant, certains à Marigot, chef-lieu de la partie française de Saint-Martin, ne semblaient pas savoir qu'un nouvel ouragan arrivait.

Alerte maximale aux innondations.

Recommande: