Risque de tentatives de déraillements de trains — Attentats

17 Septembre, 2017, 01:14 | Auteur: Lynn Cook
  • La police scientifique dans le métro londonien après l'attaque vendredi 15 septembre

Ce samedi, Le Parisien révèle une note confidentielle émanant de la Direction générale de la police nationale.

La menace terroriste reste élevée en France.

Depuis trois mois, la " propagande djihadiste " incite les terroristes à multiplier les tentatives de sabotages sur les réseaux ferrés français.

Dans un récent rapport, la Direction générale de la police nationale s'inquiète de nouvelles techniques dont pourraient user les terroristes pour perpétrer des attentats. C'est d'ailleurs ce genre d'engin qui a été utilisé dans le métro de Londres vendredi.

"En raison d'une incitation récente de la propagande djihadiste à planifier le déraillement d'un train, une attention particulière doit être accordée à toute remontée d'information relative à une intrusion ou une tentative de sabotage dans les emprises dédiées à la circulation des trains", peut-on lire dans le document cité par le quotidien.

Il est également demandé de se montrer particulièrement vigilant vis-à-vis des établissements scolaires et des universités, notamment pour détecter d'éventuels vols de "produits ou de matériaux sensibles".

La note souligne que les réseaux jihadistes ont appelé leurs "soldats" à "gagner la confiance des mécréants en dissimulant [leur] radicalisation", et à provoquer "en Europe" "déraillements de trains, incendies de forêt ou empoisonnement de nourriture". "Le patrimoine, notamment religieux, est un symbole du mode de vie occidental", rappelle le document.

"Face au risque d'attaques aux véhicules-béliers et voitures piégées, la police demande aux loueurs d'assurer la " traçabilité " des personnes à qui sont remis les voitures et de " signaler sans délai tout comportement suspect " ou " vol de véhicules ".

Recommande: