L'ancienne formule accessible dans 15 jours — Levothyrox

17 Septembre, 2017, 01:20 | Auteur: Jonathan Ford
  • Agnès Buzyn était l'invitée de RTL le 11 septembre 2017        Crédit Image: Loïs Richard | Crédit Média: RTLnet | Date: 11/09/2017

Mais plus de 9.000 personnes se sont plaintes auprès de l'Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de la santé (ANSM) de ressentir de lourds effets secondaires comme des fatigues intenses, des crampes et des vertiges. Bien qu'il ne puisse pas être exclu que la prise de la précédente composition ne coïncide pas chez ces malades à un immédiat retour à la normale, s'ils retrouvaient facilement un équilibre, on conçoit mal comment ils pourraient accepter de reprendre la nouvelle formule, même avertis, même préparés, quand l'ancienne disparaîtra totalement! Attention, l'ancienne formule du Levothyrox ne sera disponible que temporairement et sur ordonnance, pour les patients qui subissent des effets indésirables à long terme.

La nouvelle formule du Levothyrox a été mise sur le marché fin mars. La substance active, la lévothyroxine sodique, figure ainsi au 8e rang des médicaments les plus vendus en pharmacie, après le paracétamol, l'ibuprofène ou l'amoxicilline, selon un rapport de l'ANSM datant de 2013. "Trois millions de patients, dont je suis, ingèrent, chaque jour, le matin, à jeun, ce petit médicament blanc", écrit Nadège Azzaz, conseillère régionale d'Île-de-France. L'annonce a été faite par la ministre de la Santé Agnès Buzyn. Essentiel en effet quand on sait que les patientes n'ont pas été assez informées, comme l'a reconnu l'Agence du médicament.

L'une de ses consœurs, Me Marie-Odile Bertella-Geffroy a déposé de son côté cinquante-et-une plaintes.

Pour le moment, le laboratoire Merck qui commercialise le médicament ne compte pas revenir en arrière sur cette formule. Cette modification peut entraîner des effets secondaires chez certains patients.

Douze premières plaintes avaient déjà été déposées, vendredi dernier, à Paris et une dizaine d'autres seraient en cours. Le laboratoire Merck, contacté par Europe 1 vendredi, reconnaît ainsi être en train de chercher en Europe une de leurs usines capable d'exporter en France d'ici 15 jours des lots de l'ancienne formule, qui seront commercialisés sous le nom de Euthyrox.

Par ailleurs, le laboratoire déclare que "les données de Merck sur la bioéquivalence de la nouvelle formule du Levothyrox® seront publiées aujourd'hui en accord avec l'ANSM".

Recommande: