Guinée : les officiels privés de visas américains

16 Septembre, 2017, 00:27 | Auteur: Lynn Cook
  • ACTUALITESINTERNATIONALLes Etats Unis mettent fin à la délivrance des visas aux officiels guinéens 14 septembre 20170

Cette décision a été prise par l'administration américaine contre la Guinée à laquelle elle reproche d'avoir refusé ou retardé le rapatriement de ses ressortissants jugés illégaux sur le territoire américain après leurs sorties de prison. Il s'agit notamment de la Guinée-Conakry, de la Sierra Léone et de l'Erythrée qui totalisent près de 3 700 émigrés clandestins au pays de l'Oncle Sam devant être expulsés. Mais jusque-là, selon Washington, les Etats africains traînaient les pieds, prenant à la légère les menaces de restriction de visa.

Quand on sait comment fonctionne le plus détesté des présidents américains, mais en même temps le plus libre de ses actes, Donald Trump, la Guinée gagnerait à rapatrier ses ressortissants de peur qu'une épidémie plus grave qu'Ebola ne surgisse un beau matin à Conakry. Or, la Guinée, l'un des pays les plus pauvres au monde, ne veut pas se retrouver avec des "rapatriés économiques".

En réaction à cette décision des Etats-Unis, le Gouvernement guinéen par la voix de son porte-parole, Damantang Albert Camara a fait une mise au point: " D'abord il faut dire que ce ne sont pas les voyages officiels qui sont concernés.

L'administration américaine a suspendu la délivrance des visas aux officiels guinéens et leurs familles.

"A compter du 13 septembre 2017, l'ambassade des Etats-Unis met un terme à la délivrance des visas B, F, J, et M aux officiels Guinéens ainsi qu'aux membres de leurs familles proches, avec quelques exceptions limitées". "Les frais de demande de visa ne seront pas remboursés", avertissent les américains.

Recommande: