Appel à la mobilisation de l'opposition — Togo

16 Septembre, 2017, 01:30 | Auteur: Lynn Cook
  • Suspension de la session extraordinaire du parlement togolais

Un texte dont l'étude devrait finalement débuter concrètement vendredi.

Deuxième élément nouveau: l'opposition a retiré son projet, déposé en juin 2016, et demande qu'on retourne à la Constitution de 1992 dans sa forme originelle telle qu'adoptée lors du référendum du 27 septembre 1992.

La session extraordinaire du 12 septembre a été ouverte comme prévu. "Nous sommes dans une situation de force majeure". C'est pour cela que nous allons faire entorse à notre procédure pour clôturer la session (parlementaire actuelle) demain. Mais il manque dans ce projet la courte phrase: "En aucun cas, nul ne peut faire plus de deux mandats ".

A noter que depuis l'arrivée au pouvoir en 2005 de Faure Gnassingbé à la mort de son père, et deux présidentielles contestées, les revendications de l'opposition sont toujours restées lettre morte. Le président de l'Assemblée nationale, Dama Dramani, vient de trancher: la présente session sera clôturée jeudi. Ce revirement de l'opposition parlementaire traduit selon les observateurs, le triomphe de la ligne dure prônée par le Parti national panafricain (PNP) qui réclame depuis plusieurs semaines un retour à la Constitution de 1992, en plus du vote de la diaspora.

Recommande: