PSG : Nasser Al-Khelaifi calme les ardeurs de l'UEFA

12 Septembre, 2017, 02:04 | Auteur: Ruben Ruiz
  • PSG: Tebas toujours déchaîné contre le Qatar pour contourner le FPF

Si les dirigeants parisiens, Nasser Al-Khelaïfi en tête, se montrent sereins, le président de l'UEFA Aleksander Ceferin, successeur de Michel Platini, a lâché une drôle de confidence à certains dirigeants lors de l'assemblée générale de l'Association européenne des clubs (ECA), la semaine dernière.

Et une nouvelle fois, Tebas sort les menaces: "On demande que le PSG respecte le fair-play financier". Nous avons jusqu'au 30 juin 2018. En cause: les dépenses consenties sur Neymar et Kylian Mbappé, ne passent pas.

"Je dis à tout le monde: calmez-vous et pensez à vos projets".

Pour être sûr de faire respecter les règlements du fair-play financier, le président de l'instance européenne, Aleksander Ceferin, serait disposé à frapper fort.

Nasser Al-Khelaïfi hausse le ton. "Nous pensons d'abord à construire notre projet", a-t-il tout d'abord déclaré au Telegraph. "D'autres clubs exercent une pression mais je ne crois pas que l'UEFA sera influencée, elle est très professionnelle et très sérieuse". On sent une volonté très claire chez les dirigeants des grands clubs et ce ceux de la Fifa et l'UEFA de sanctionner le PSG, affirme cette source. "Nous respectons tous les clubs et nous attendons la même chose en retour", a-t-il ajouté. "Ils ont fait une belle affaire parce que les prix des transferts, les salaires et les recettes des clubs augmentent rapidement dans le monde du sport et surtout dans le football". Mercredi, le boss du PSG n'a pas voulu dire comment le PSG allait équilibrer ses comptes à la suite d'un été à plus de 400 millions d'euros, avec Mbappé qui est venu s'ajouter à l'achat de Neymar (222 millions d'euros payés à Barcelone, transfert le plus cher de l'histoire). Pour rappel, le contrat de 200 millions d'euros par an signé entre l'Autorité du Tourisme du Qatar et les Parisiens avait déjà été retoqué par l'UEFA qui l'avait jugé irréaliste et ramené à 100 millions d'euros.

Recommande: