Les voitures à carburants fossiles bientôt interdites — Chine

12 Septembre, 2017, 02:05 | Auteur: Aubrey Nash
  • La Chine envisage l'interdiction des voitures à essence un pari titanesque

Un objectif suivi quelques semaines plus tard par le gouvernement britannique.

La Chine, qui fait face à de graves problèmes de pollution et de santé publique, pourrait donc elle aussi interdire à terme la vente de véhicules thermiques sur son territoire. La mise en œuvre de cette interdiction pourrait se faire " dans un futur proche " mais vraisemblablement après 2040. La Chine est le premier marché automobile mondial. 28 millions de véhicules ont été vendu l'an dernier, représentant un bond de 13% par rapport à l'année précédente. Il s'agit principalement de voitures à essence. 1,7% seulement de voitures "propres ".

La Chine a commencé à réfléchir à un calendrier pour l'interdiction de la production et de la commercialisation de voitures équipées d'un moteur thermique, a indiqué l'agence Chine nouvelle, citant les propos de Xin Guobin, vice-ministre de l'industrie, qui a prédit " une période de turbulence " pour le secteur. "Grâce à la taille de son marché et aux subventions accordées, la Chine pense que ses constructeurs peuvent s'imposer comme leaders mondiaux des véhicules et des batteries électriques; alors que cela paraît impossible sur le segment des voitures traditionnelles", souligne Dominik Declercq, représentant en Chine de l'association des constructeurs européens (ACEA), pour qui Pékin va sans nul doute concrétiser ses réflexions. Les consommateurs ont profité de facilités pour l'immatriculation de leurs voitures propres, ainsi que des primes incitatives. Désormais, le gouvernement veut forcer la main aux constructeurs. Un règlement est en cours d'élaboration: d'ici 2018, les constructeurs devront accumuler 8% de crédits "verts " sur leurs ventes, selon un système qui attribue des points pour chaque véhicule vendu.

Recommande: