GPA au Portugal : la grand-mère donnera naissance à son petit-enfant

12 Septembre, 2017, 02:06 | Auteur: Jonathan Ford
  • Pixabay  tasha

Le conseil portugais de la procréation médicalement assisté a donné son accord, samedi 9 septembre, à une femme de cinquante ans qui souhaitait aider sa fille à avoir un enfant. De fait, depuis son autorisation il y a plus d'un an, aucune GPA n'avait encore été autorisée dans le pays.

La fille de la future mère porteuse, âgée de 30 ans, ne peut plus avoir d'enfant depuis qu'une endométriose sévère l'a contrainte à se faire retirer son utérus, explique l'hebdomadaire Expresso. Avant cette opération chirurgicale, les ovocytes de la jeune femme avaient été prélevés et congelés.

Elle a ensuite fait sa demande qui a été acceptée à l'unanimité par le conseil portugais de la procréation médicalement assistée. C'est le premier recours concernant la gestation pour autrui accepté au Portugal. Délai au cours duquel le couple et la grand-mère porteuse rencontreront un psychologue. Elle ne fournit généralement pas de contribution génétique, c'est-à-dire d'ovule, mais prend en charge le développement in utero de l'embryon et, à la naissance, l'enfant est remis aux parents d'intention. Elle limite le recours à des mères porteuses en cas de stérilité féminine liée notamment à l'absence ou au dysfonctionnement de l'utérus et sans contrepartie financière pour la mère porteuse.

Recommande: