Emmanuel Macron part à Saint-Martin lundi — Ouragan Irma

12 Septembre, 2017, 00:23 | Auteur: Lynn Cook
  • Des sauveteurs cubains avancent dans une rue inondée de La Havane après le passage de l'ouragan Irma le 10 septembre 2017- YAMIL LAGE

Alors que les critiques de l'opposition sur la gestion de la crise en amont du passage d'Irma s'amplifiaient dimanche, le ministre de l'Intérieur a estimé que "l'État, depuis le début, a fait face à la situation, a prévenu le pire".

Le Parti socialiste a plaidé pour une "autorité en charge de la reconstruction" qui serait aussi chargée de "l'installation de dispositifs de prévention mieux adaptés, car il faudra tirer toutes les leçons de cette catastrophe". Le président Emmanuel Macron s'envolera lundi soir pour l'île de Saint-Martin, ravagée mercredi par l'ouragan Irma, et y restera mardi, a annoncé dimanche le ministre de l'Intérieur Gérard Collomb. "Il passera la journée sur l'île pour pouvoir s'entretenir avec les habitants (.) et les élus de l'île", a-t-il expliqué depuis l'Elysée, au terme d'une réunion avec le chef de l'Etat.

"L'information selon laquelle l'établissement pénitencier de Saint-Martin aurait été détruit et aurait connu un certain nombre d'évasions n'a pas été confirmée".

Cuba sous les eaux après le passage d'Irma- Anella RETA
Cuba sous les eaux après le passage d'Irma- Anella RETA

Plusieurs médias français, citant une femme capitaine de gendarmerie de la partie française de Saint-Martin, ont annoncé samedi que 250 détenus s'étaient évadés samedi matin de la prison partiellement détruite de Pointe blanche de Sint Maarten (partie néerlandaise), affirmant que des détenus auraient fracturé l'armurerie de la prison et se seraient emparés d'armes. "Jamais je ne laisserai dire que les services de l'Etat, que les services de la collectivité territoriale n'auraient pas été à la hauteur".

Egalement interrogé ce dimanche lors du Grand Rendez-vous Europe1/Les Echos/CNews, le porte-parole du gouvernement, Christophe Castaner, a soutenu qu'"évidemment nous savions depuis quelques jours que le risque était extrêmement élevé". Plus tard, il "faudra bâtir différemment, régler le problème de l'installation de populations terriblement impactées par le dérèglement climatique".

Recommande: