L'aéroport de Saint-Martin dévasté — Ouragan Irma

08 Septembre, 2017, 01:40 | Auteur: Lynn Cook
  • L'ouragan Irma

La ministre des Outre-mer, Annick Girardin, a exprimé mercredi la "plus forte inquiétude" du gouvernement pour ces deux îles, où environ 7.000 personnes ont refusé de se mettre "à l'abri", malgré "l'ordre" donné mardi soir par la préfecture aux personnes habitant au plus près de la mer, dans des zones inondables ou soumises à la houle marine, de se réfugier dans des lieux sûrs. L'île a été "totalement dévastée", selon Gaston Browne, le Premier ministre d'Antigua-et-Barbuda. "95%" de la partie française de l'île de Saint-Martin est détruite, et la partie néerlandaise est coupée du monde.

"La situation est dramatique", a confirmé le préfet de la Guadeloupe Eric Maire.

Saint-Barthélémy et Saint-Martin sont passées en vigilance grise, qui n'impose plus le confinement de la population mais déconseille les déplacements. Elle arrive ce mercredi matin en Guadeloupe avec "plus de 168 forces supplémentaires, c'est-à-dire 60 militaires de la sécurité civile, 60 sapeur-pompiers d'Ile-de-France, 18 personnels de la Croix-Rouge, 20 médicaux" annonce radio Caraïbes.

L'ouragan dévastateur Irma "d'une intensité sans précédent sur l'Atlantique", qui s'est abattu sur les îles franco-néerlandaises mercredi, fait des ravages sur les îles françaises Saint-Barthélemy et Saint-Martin.

Il devait aussi frapper dans les prochaines heures les îles du Vent, dont Saint-Martin et Saint-Barthélémy, puis Porto Rico.

Pour Blanca Santiago, qui travaille dans un hôtel en face de la plage Isla Verde dans la capitale San Juan, l'ouragan est plus fort que Georges, qui avait tué sept personnes en 1998.

Le cyclone devrait atteindre mercredi après-midi le territoire américain de Porto Rico et se dirigera au cours des jours suivants vers la Floride, placée en état d'urgence, en passant par Haïti et Cuba. Selon le National hurricane center (NHC) américain, Irma devrait ensuite progresser vers Cuba, puis la Floride, qu'il devrait toucher en toute fin de semaine. Mais cette île "va être moins touchée que ce qu'on pouvait penser, on peut (y) avoir un hub logistique" pour intervenir à St-Barthélémy et St-Martin le plus vite possible, a souligné Annick Girardin. L'évacuation des Keys, chapelet d'îles dans l'extrême sud de l'Etat, a été ordonnée.

Irma est plus puissant que les ouragans Luis (1995 St-Martin), Hugo (1989, 15 morts en Guadeloupe) et Harvey, qui a récemment frappé le Texas et la Louisiane, faisant au moins 42 morts et plus de 100 milliards de dégâts matériels. "Nous sommes en bord de mer mais aucune autorité n'est venue nous dire quoi que ce soit", enrageait Josué Rosse, après avoir creusé un tronc d'arbre pour s'en faire une barque. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.