Schneider Electric va fusionner avec Aveva — Logiciels

05 Septembre, 2017, 19:50 | Auteur: Aubrey Nash
  • Le siège de Schneider Electric

L'opération porte sur une fusion d'Aveva avec les activités de logiciels de Schneider Electric, selon des conditions identiques à une précédente tentative de combiner les deux entreprises en juin 2016, ajoute le média britannique.

- De générer de la valeur pour le Nouveau Groupe AVEVA et pour Schneider Electric grâce au potentiel de synergies de revenus et de coûts, issues de la complémentarité des expositions géographiques, des marchés ciblés, des clients servis et des portefeuilles de produits.

La fusion était attendue par Schneider Electric depuis 2015!

L'accord actuellement envisagé prévoit que Schneider fusionne son activité de logiciels avec celle d'Aveva et verse au groupe britannique plus de 500 millions de livres sterling (543 millions d'euros) en échange d'une participation dans le nouvel ensemble, dans le cadre d'une fusion dite inversée, ont précisé les personnes proches du dossier.

- Lopération finalisée, le Nouveau Groupe AVEVA, dont la marge opérationnelle est relutive pour le Groupe Schneider Electric, sera consolidé au sein de la division Industry de Schneider Electric. En 2013, le géant français avait conclu un accord en vue d'acquérir Invensys pour 3,31 milliards de livres afin de mieux concurrencer ses rivaux comme Siemens, Mitsubishi Electric et Rockwell Automation.

Cette fois-ci, c'est la bonne.

Les actionnaires d'Aveva recevront, en outre, 156 pence par action à la clôture de l'opération, tirés de la trésorerie du groupe.

Ce nouveau groupe représente un chiffre d'affaires combiné d'environ 657 millions de livres sterling.

Ce rapprochement " entre Aveva et les activités de logiciels industriels de Schneider Electric crée un leader mondial dans le secteur des logiciels industriels et d'ingénierie", s'est félicité Jean-Pascal Tricoire, PDG de Schneider Electric, dans un communiqué. Pour Schneider Electric, cette opération est la deuxième grosse acquisition d'importance en quelques mois après celle d'Asco Power Technologies aux Etats-Unis, un spécialiste de la gestion de l'alimentation électrique pour les bâtiments critiques, annoncée en juillet pour 1,07 milliard d'euros.

Les parties ont lancé le processus de recrutement d'un nouveau directeur général, qui " devra avoir un parcours reconnu et une expérience de direction d'un acteur mondial des logiciels ". En effet, l'actuel titulaire du poste James Kidd est appelé à devenir directeur général adjoint.

"L'opération est plutôt saluée surtout du côté d'Aveva qui s'envole ce matin".

Recommande: