L'Otan s'inquiète d'une "simulation d'un conflit armée" avec l'Europe — Russie

01 Septembre, 2017, 02:00 | Auteur: Lynn Cook
  • Défense russe les manœuvres russo-biélorusses purement défensives                Sputnik. Vitaliy Ankov

Le Kremlin assure à l'Otan que les exercices militaires, prévus avec le Bélarus en septembre aux portes de l'Union européenne, étaient "purement défensifs" et n'étaient dirigés vers aucun pays en particulier.

Les exercices conjoints de la Russie et de la Biélorussie revêtiront un caractère exclusivement défensif, même si certains médias affirment qu'ils visent à aménager "une tête de pont pour l'occupation" de la Lituanie, de la Pologne ou de l'Ukraine. Afin de rassurer les pays baltes et la Pologne, voisins de la Russie, l'Otan a déployé cette année dans chacun de ces pays un bataillon multinational d'environ mille soldats.

" L'ennemi est imaginaire, il n'a rien à voir avec la région " qui accueillera les manoeuvres et pourrait avoir lieu " n'importe où dans le monde", a assuré M. Fomine.

Son homologue bélarusse, le général Oleg Belokonev a en revanche dit que le scénario envisageait que les tentatives de déstabilisation proviennent d'une " coalition de pays à l'Ouest, (...) là où se trouvent la Pologne, la Lituanie et la Lettonie ".

Quelque 12.700 militaires, 7.200 Bélarusses et 5.500 Russes, doivent officiellement participer à ces exercices, selon Moscou, tandis que Minsk a évoqué le chiffre de 13.800 soldats.

Les effectifs et les matériels des forces armées de Russie et de Biélorussie rentreront avant le 30 septembre dans leurs lieux de stationnement à l'issue des exercices Zapad 2017, a déclaré le ministère biélorusse de la Défense.

Près de 70 avions et hélicoptères, 250 chars et 200 pièces d'artillerie et dix navires participeront également à ces manoeuvres, a indiqué Moscou.

Sept avions de combat américain F-15C ont rejoint la base militaire de Siauliai, en Lituanie, avant les manoeuvres russes baptisées "Zapad-2017", qui signifie "occident" en russe.

Recommande: