Vers la création d'un conseil présidentiel pour l'Afrique — France

31 Août, 2017, 02:28 | Auteur: Aubrey Nash
  • Emmanuel Macron en compagnie de Mahamadou Issoufou président du Niger et Idriss Deby président du Tchad lors du sommet sur les migrants à l'Elysée le 28 août

Après la rencontre lundi 28 août avec les chefs de gouvernements Allemand, Italien, Espagnol, Tchadien, Libyen et Nigérien sur la question des flux migratoires, Emmanuel Macron a dévoilé les grandes lignes de sa politiques étrangères et africaines, mardi 29 août 2017 face aux 170 ambassadeurs de France dans le monde. "Leur " proximité " avec le président français leur permettra, précise-t-on à l'Elysée de le rencontrer " sans interface ".

Emmanuel Macron est-il en passe d'enterrer la "Françafrique", après que ce système ait été entretenu des années durant par ses prédécesseurs?

Issus notamment des milieux économiques et de la société civile, ces "hussards bénévoles", comme les appelle un proche du président français, proposeront des initiatives pour rapprocher la France de l'Afrique. Les membres du CPA devraient donc remplacer les tristement célèbres Jacques Foccart et Robert Bourgi, deux des principaux piliers de la politique africaine de l'Elysée.

Mais officiellement, le CPA, dont le bureau sera installé dans les locaux de l'Agence française de développement (AFD) se chargera de conseiller le président français.

Cest pour, semble-t-il, véhiculer le message du renouveau que le jeune président français choisit dinnover dans sa stratégie de la novelle politique africaine. Ils aideront ainsi Emmanuel Macron à préparer le terrain, ainsi que les éléments de langage de son discours de politique générale en Afrique. Les membres du CPA seront encouragés à conserver leur activité professionnelle habituelle, mais ils devront signer une charte de transparence afin d'éviter les problèmes de conflit d'intérêts, selon l'Elysée.

Cet organe veillera également à l'élaboration des discours importants prononcés en rapport avec le continent, le conseillant avant chacun de ses déplacements en Afrique. Quelques noms sont déjà connus. Parmi eux, le footballeur franco-béninois Jean-Marc Adjovi Boco, la chercheuse kényane Yvonne Mburu, l'avocat français Yves-Justice Djimi ou encore Jules-Armand Aniambossou, ancien ambassadeur du Benin en France et camarade de promotion d'Emmanuel Macron à l'Ecole nationale de l'administration (ENA) de Paris. L'on ne sait pas encore si un Gabonais figurera dans la liste.

Recommande: