"Le rêve" d'un état palestinien — Guterres

29 Août, 2017, 00:27 | Auteur: Lynn Cook

Le secrétaire général des Nations Unies, Antonio Guterres, a déploré lundi que l'antisémitisme "se porte bien" dans le monde d'aujourd'hui, s'engageant à combattre le racisme et l'intolérance sous toutes leurs formes, ont rapporté les médias locaux.

Quant à l'Iran, ennemi déclaré d'Israël et soutien du Hezbollah, il 'est en train de transformer la Syrie en camp retranché', il y construit des usines de production de missiles, et entend se servir de la Syrie et du Liban 'avec l'objectif déclaré d'éradiquer Israël', a-t-il affirmé.

Le Premier ministre au également demandé l'intervention de l'ONU dans la restitution des dépouilles des deux soldats israéliens détenus par le Hamas depuis trois ans.

Au cours de sa première visite dans la région, M. Guterres doit être accueilli mardi par le Premier ministre palestinien Rami Hamdallah en Cisjordanie. Il s'arrêtera également dans la bande de Gaza, où les Nations unies dirigent un programme d'aide majeur. M. Guterres a défendu "l'impartialité" de l'ONU, mais aussi son droit à critiquer les politiques israéliennes.

Lundi matin, Guterres se rendra au mémorial de la Shoah Yad Vashem avant de s'entretenir avec le président Reuven Rivlin et le Premier ministre Benyamin Netanyahou.En fin de journée, il assistera aux côtés de Netanyahou et Danon à un événement sur l'innovation israélienne qui a lieu au musée d'Israël.

L'ancien premier ministre portugais devrait prendre la mesure de l'ornière dans laquelle se trouve l'effort de paix.

M. Guterres est arrivé à Jérusalem quelques jours après une nouvelle mission américaine, de nouveau restée silencieuse sur la solution dite à deux Etats, malgré la frustration grandissante des dirigeants palestiniens.

Les discussions devraient porter sur le blocage des négociations de paix israélo-palestiniennes, ainsi que sur la crise humanitaire à Gaza.

Recommande: