Levallois-Perret : l'enquête confirme un acte prémédité et terroriste

24 Août, 2017, 00:24 | Auteur: Lynn Cook
  • Levallois-Perret : l'enquête confirme un acte prémédité et terroriste

Le procureur de la République de Paris a donné des détails sur les investigations portant sur l'attaque des militaires qui a eu lieu le 9 août dernier à Levallois-Perret, dans les Hauts-de-Seine.

Le 9 août, à Levallois-Perret, six militaires de l'opération Sentinelle avaient été blessés, dont trois sérieusement, par une BMW qui avait délibérément foncé sur eux dans cette commune à l'ouest de Paris. Touché de plusieurs balles lors de son interpellation, il ne pourra être entendu avant plusieurs jours ou plusieurs semaines.

Lors d'une conférence de presse, le procureur de la République de Paris a déclaré que plusieurs éléments avaient été récoltés permettant d'affirmer que le suspect de l'attaque de Levallois contre des militaires s'était renseigné pour se rendre Syrie. Un homme, Hamou B., avait été interpellé peu de temps après.

Près de deux semaines après les faits, l'état de santé du suspect arrêté "ne permet toujours pas une audition par la police", a précisé François Molins, qui a précisé que l'enquête était confiée à des juges d'instruction. "Inconnu des services spécialisés, il avait été signalé à Toulouse en juin 2009, il y a 8 ans, dans une affaire de vente de cigarettes de contrefaçon et pour une affaire de séjour irrégulier sur le territoire".

Hamou B. avait "un intérêt qui semble, certes, récent mais certain pour les organisations terroristes islamiques avec d'éventuelles velléités de départ", a indiqué François Molins.
Ces analyses ont "mis en évidence sur les tout derniers mois des recherches et consultations sur Internet", notamment à propos de billets d'avions Paris-Istanbul pour début septembre 2017, de la région d'Idleb en Syrie, en partie contrôlée par des groupes djihadistes, ou de "la légitimité dans la religion musulmane de tuer des musulmans ou (.) des mécréants".