Le gouvernement annonce une baisse des cotisations salariales dès 2018

24 Août, 2017, 01:18 | Auteur: Lynn Cook
  • Le Premier ministre Edouard Philippe à sa sortie de l'Elysée le 9 août 2017

La baisse des cotisations salariales qui doit la compenser va aussi avoir lieu, mais dans un second temps.

Destiné à augmenter le pouvoir d'achat des salariés, des indépendants et des fonctionnaires, le transfert d'une partie du financement de la protection sociale vers la CSG, à l'assiette plus large, figurait parmi les promesses de campagne d'Emmanuel Macron. L'engagement du Président de la République sera donc tenu dès la première année du quinquennat.

Le ministre de l'Economie et des Finances Bruno Le Maire et le ministre de l'Action et des Comptes publics Gérald Darmanin ont déclaré à plusieurs reprises que l'allègement des cotisations salariales prévu par le gouvernement représentait un gain de 260 euros par an pour une personne touchant le Smic. La baisse des cotisations salariales "maladie" et "chômage" sera en janvier et à l'automne 2018, permettant au gouvernement de réduire de quelques milliards d'euros le déficit de l'État. Difficile à défendre au moment où les très grandes fortunes seront protégées de cette hausse de CSG par le projet d'instaurer un prélèvement à taux unique de 30 % sur les revenus du capital et profiteront d'un impôt sur la fortune (ISF) réservé aux seuls biens immobiliers.

Il ne faut pas oublier non plus que le revenu supplémentaire généré par l'allègement des cotisations salariales sera soumis à l'impôt avec un gain net forcément moindre à l'arrivée. Même si la totalité de la baisse des cotisations ne sera pas effective début 2018, le gouvernement veut en effet qu'elle soit suffisante pour que le net sur la fiche de paye du mois de janvier soit en hausse, même légère.

Recommande: