Les détenus pourront-ils bientôt utiliser des téléphones portables "bridés" ?

23 Août, 2017, 01:07 | Auteur: Lynn Cook
  • Les détenus pourront-ils bientôt utiliser des téléphones portables

Dans la prison de Montmédy, des téléphones fixes ont été installés dans les cellules des détenus. En théorie, c'est niet.

Lundi, la ministre de la Justice Nicole Belloubet a visité le centre pénitentiaire de La Farlède, dans le Var. A cette occasion, elle a accordé un entretien au quotidien La Provence dans lequel elle s'est dite favorable à l'utilisation de téléphones portables "bridés" par les détenus.

"Cette idée n'a rien d'absurde".

"Il faut [leur] donner des moyens de communication". Il ne s'agit donc pas d'autoriser les portables hors de tout contrôle en prison, mais, dixit la ministre, de permettre aux personnes détenues de communiquer grâce à des appareils bridés et surveillés. Sur France Inter, celle-ci a affirmé qu'il "ne sert à rien d'empêcher [les détenus] d'avoir un téléphone", arguant qu'ils ne peuvent actuellement téléphoner que de "point-phone sans aucune confidentialité".

La proposition a été faite cet été par Adeline Hazan, contrôleure générale des privations de liberté. Certains estiment que l'autorisation de téléphones permettrait aux détenus de rester en contact avec leur famille ou de faciliter leur recherche de travail.

Recommande: