Une députée en burqa au sénat (Vidéos + Photos) — Australie

18 Août, 2017, 01:45 | Auteur: Lynn Cook
  • AAP  ABACA

En effet cette dernière a revêtu une burqa dans le cadre d'une compagne visant à interdire le port de ce vêtement dans le pays annonce l'agence Reuters.

La parlementaire australienne Pauline Hanson, leader du parti d'extrême-droite One nation, a surpris ses collègues ce jeudi 17 août, en arrivant vêtue d'une burqa au Sénat.

Pauline Hanson, avait déjà fait parler d'elle l'an dernier en dénonçant la "submersion" de l'Australie par les musulmans. Le but de la manœuvre: demander l'interdiction de ce vêtement religieux dans son pays, indique The Guardian. Si quelqu'un se présente devant une banque ou un autre bâtiment vêtu d'une cagoule ou d'un casque, on lui demandera de l'enlever.

Fondamentalement anti-immigration et anti-musulman, Pauline Hanson a provoqué l'indignation de nombreux élus, qui se sont plaints au président du Sénat australien après avoir été, dans un premier temps, surpris et choqués de sa tenue.

Choqués par sa démonstration, ses opposants n'ont pas épargné l'élue. "Nous savons tous que vous n'adhérez pas à l'Islam. Je vous avertis et vous conseille, avec tout mon respect, d'être prudente dans l'attaque que vous pouvez porter contre les sensibilités religieuses de certains Australiens", a-t-il dit, sous les applaudissements des parlementaires. "Les près de 500.000 musulmans australiens ne méritent pas d'être ciblés, d'être marginalisés, d'être ridiculisés, de voir leur foi utilisée à des fins politiques par la responsable désespérée d'un parti politique désespéré", a fustigé Sam Dastyari, né en Iran et lui-même musulman.

"En raison des questions de sécurité nationale et notamment du terrorisme, interdiriez-vous le port de la burqa en Australie?", a-t-elle demandé au sénateur George Brandis, représentant le gouvernement.

Recommande: