Var. Un deuxième cas autochtone de Chikungunya détecté

16 Août, 2017, 18:28 | Auteur: Jonathan Ford
  • La surveillance estivale du moustique tigre Aedes albopictus une espèce capable de transmettre des maladies telles que la dengue le chikungunya et le zika est activée dès le 1er mai en France métropolitaine

"Ce vendredi 11 août 2017, L'Agence régionale de santé (ARS) Provence-Alpes-Côte d'Azur (Paca) et la préfecture du Var ont confirmé un cas de chikungunya " autochtone " dans la région du Var. Cela signifie que le patient est tombé malade " sur le territoire national et n'a pas voyagé en zone contaminée dans les 15 jours précédents l'apparition des symptômes ".

Et l'on reparle du chikungunya en France. Le département est en alerte de niveau 3.

Compte tenu de la présence de ce foyer, le Var est officiellement placé, ce lundi, en niveau 3 du plan national de lutte contre le moustique tigre, informe l'ARS. Ce mardi, c'est un deuxième cas qui a été détecté, dans le même lotissement que la première personne infectée. Ainsi que "des mesures de démoustication du domicile et des lieux fréquentés par la personne malade".

Les conseils de l'ARS pour ne pas attirer le moustique tigre près de chez vous. "L'objectif est d'éliminer les gites larvaires et les moustiques adultes", détaille l'Agence régionale de santé (ARS). Les autorités ont également souligné que les actions de surveillance épidémiologique ont été renforcées. Ce plan présuppose "des mesures sanitaires de protection de la personne et de ses proches au travers d'une enquête de voisinage et la mobilisation des hôpitaux et des professionnels de santé du secteur concerné afin de retrouver les personnes qui auraient pu être contaminées".

Les symptômes de la maladie sont des fièvres, des douleurs articulaires qui sont des arthralgies débilitantes, des céphalées, des nausées et une fatigue importante.

Recommande: