Un restaurant de la capitale attaquée, 17 personnes tuées — BURKINA FASO

14 Août, 2017, 07:37 | Auteur: Lynn Cook
  • Un restaurant de la capitale attaquée, 17 personnes tuées — BURKINA FASO

"Trois hommes sont arrivés à bord d'un véhicule 4x4 vers 21h30, sont descendus du véhicule et ont ouvert le feu sur les clients assis sur la terrasse" de ce café fréquenté par une clientèle expatriée, a indiqué le serveur du restaurant.

Une fusillade dans un café à Ouagadoudou dans la soirée du dimanche 13 aout a fait au moins 17 morts selon les premières informations. Les nationalités des victimes "restent à préciser", selon un communiqué des autorités.

La police a évacué les civils avant l'arrivée de l'armée et de la gendarmerie qui ont tout de suite lancé l'assaut, et les tirs, nourris au départ, sont ensuite devenus sporadiques, a rapporté le journaliste de l'AFP.

En janvier 2016, trente personnes ont été tuées dans l'attaque d'un restaurant et d'un hôtel de la capitale burkinabé, revendiquée par Al Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi). Des forces de défenses et de sécurité seraient sur place. "Il s'agit d'un Turc", a déclaré un ambulancier sous le couvert de l'anonymat.

Des hôpitaux débordés. "Actuellement nous sommes débordés", a confié un chirurgien sous couvert d'anonymat.

Un journaliste de l'AFP a constaté que deux blessés, dont un expatrié, avaient été évacués. "Trois sont pris en charge actuellement en bloc opératoire". Un commando avait attaqué le café Cappuccino et plusieurs autres établissements, l'hôtel Splendid, l'hôtel Yibi et le Taxi-Brousse, située sur l'avenue Kwame N'Krumah, comme le restaurant Istanbul.

La plupart des attaques ont eu lieu dans le nord du pays, à la frontière avec le Mali.

En 2016, 30 personnes ont trouvé la mort lors de l'attaque du Capuccino attribuée à des djihadistes. Un Australien et un Roumain, enlevés en 2015, sont toujours captifs de groupes islamistes liés à Al-Qaida.

Recommande: