Situation fiscale "inacceptable", la France et l'Allemagne promettent d'agir — Airbnb

14 Août, 2017, 00:55 | Auteur: Lynn Cook
  • Le ministre de l’Économie plaide depuis des semaines pour une harmonisation fiscale de l’Europe

Le ministre de l'Economie, Bruno Le Maire, a jugé mercredi que la situation fiscale en France des plateformes numériques comme Airbnb était "inacceptable". Le montant paraît effectivement ridicule au regard du chiffre d'affaires réalisé sur le marché français, même si la firme américaine qui n'est pas cotée ne communique pas sur cette donnée clef - plusieurs dizaines de millions d'euros, dixit Bercy.

Le Maire est revenu sur le cas d'Airbnb, qui a payé moins de 100.000 euros en 2016 au fisc, alors que plus de 10 millions de Français ont utilisé le site, comme l'a révélé lundi Le Parisien.

"C'est le droit d'Airbnb d'opérer en France. Mais c'est également notre droit d'exiger de la part d'Airbnb et de toutes les plates-formes du numérique une juste contribution au Trésor public français", a déclaré le ministre devant la représentation nationale. Et c'est justement sur le terrain européen que Bruno Le Maire veut jouer. Un texte spécifique à la fiscalité du numérique sera présenté, afin qu'il se transforme en proposition de la Commission européenne. Ces plateformes sont pratiquement toutes basées en Irlande, pays membre de l'Union européenne.

Évoquant l'initiative franco-allemande en la matière, le ministre a expliqué que celle-ci aurait pour objectif d'obtenir "une taxation de toutes les plates-formes du numérique, de tous les géants du numérique", qu'il s'agisse de Google, d'Amazon ou de Facebook. " Vous ne pouvez pas tirer les bénéfices d'un business en France ou en Europe sans payer les taxes dont les autres sociétés s'acquittent " estime-t-il chez Bloomberg.

Recommande: