Trump lance un nouvel avertissement à la Corée du Nord

13 Août, 2017, 04:07 | Auteur: Lynn Cook
  • La Corée du Nord joue avec le feu mais c'est sans réel danger pour les Etats-Unis

L'armée nord-coréenne, citée par l'agence de presse officielle KCNA, a fait état jeudi de ce projet consistant à lancer quatre missiles qui survoleraient le Japon avant de s'abattre en mer " à 30 ou 40 kilomètres de Guam ".

Guam, île reculée du Pacifique de quelque 550 km2, est un avant-poste clé pour les forces américaine, stratégiquement situé entre la péninsule coréenne et la mer de Chine méridionale.

Loin d'atténuer ses propos après avoir déclaré mardi que la Corée du Nord aurait à faire face " à un feu et à une fureur que le monde n'a encore jamais vus " si elle poursuivait ses menaces contre les Etats-Unis avec ses programmes balistique et nucléaire, Donald Trump a développé sa mise en garde. Comment le dossier nord-coréen peut-il s'imbriquer entre les différents dossiers; Mer de Chine du Sud, Taiwan, tensions autour du libre-échange, etc... qui occupent Chine et Etats-Unis?

Malgré la dénonciation, de la part de nombreux politiques américains, des paroles "détraquées" de Donald Trump ainsi que de "la ligne rouge absurde" ainsi tracée, la Maison Blanche défend mordicus la rhétorique belliqueuse du président.

Ces derniers jours, Washington a multiplié les pressions à l'égard de la Chine et de la Russie pour souligner que le temps des discussions était fini et qu'il fallait passer à l'action au Conseil de sécurité. Tokyo a déclaré jeudi qu'il pourrait aussi intercepter un missile lancé vers Guam en vertu de l'alliance américano-japonaise.

Guam n'a pas toujours été américaine: découverte en 1521 par le navigateurportugais Magellan, elle est occupée dès 1526 par l'Espagne. Néanmoins, Julien Toureille, spécialiste des États-Unis à l'Université du Québec à Montréal UQAM, et dont L'Express rapporte les propos, se veut rassurant et rappelle que l'entourage présidentiel a auparavant déjà "court-circuité cette chaîne de commandement", selon les termes employés par l'hebdomadaire. Guam était notamment le point de départ des bombardiers B-52 chargés d'attaquer Hanoï pendant la guerre du Vietnam (1955-1975). Des voix s'élèvent régulièrement pour demander un référendum d'autodétermination, rejeté par la justice fédérale américaine.

Sur Guam, qui figure sur la liste de l'ONU des territoires non autonomes, 45.000 personnes reçoivent une aide alimentaire et bénéficient du système de santé publique américain.

Le républicain Eddie Calvo occupe depuis 2011 la fonction de gouverneur de l'île.

L'armée américaine contribue de façon importante à l'économie locale, également dépendante du tourisme.

Washington s'en remet donc à cet ilôt de 543,9 km² ultra-équipé, connu pour ses plages paradisiaques, ses complexes hôteliers et ses magasins duty-free pour protéger son territoire et ses intérêts. Le PIB par habitant s'élevait à 35 439 dollars en 2015, soit un peu moins que la France (36 527 dollars).

Recommande: